Accueil Forum Equipes et Pilotes Plateau 2018 Courses
FERRARI 
Pilotes
5)Vettel
7)Raikkonen
Pilote(s) d'essais
Giovinazzi
Rigon

Palmarès
Victoires: 228
Poles: 211
Meilleurs tours: 238
Podiums: 719
Points: 6978.5
Grand Prix: 940
1er Grand Prix: Monaco
Titre(s) pilotes: 15
Titre(s) constructeurs: 16

Saison 2017
Classement: 2
Victoires: 4
Poles: 3
Meilleurs tours: 3
Podiums: 12
Points: 318
Meilleur résultat: 1 (Melbourne)

Structure
Directeur général:  Maurizio Arrivabene
Président:  Sergio Marchionne
Directeur technique:  Mattia Binotto
Directeur de la production:  Corrado Lanzone
Designer en chef:  Simone Resta
Sponsor: Santander

Technique
Chassis: SF70H
Freins: Brembo
Lubrifiant: Shell
Carburant: Shell
Roues: OZ
Pneus: Pirelli
Cylindrée: 2398 cc


Site officiel

Histoire

La Scuderia est née en 1929 par Enzo Ferrari et entre en F1 dès sa création en 1948, participant ainsi au premier championnat du monde officiel en 1950.

C'est ainsi l'écurie la plus ancienne du plateau actuel et a marqué l'histoire de ce championnat en signant à ce jour 16 titres constructeurs et 15 titres pilotes! Inutile de dire qu'elle est le pilier de la F1! Cette écurie a accueilli des pilotes de légendes parmi lesquels Fangio, Phil Hill, Surtees, Ascari, Hawthorn, Ickx, Reutmann, Regazzoni, Lauda, Scheckter, Gilles Villeneuve, Andretti, Arnoux, Pironi, Tambay, Alboreto, Berger, Mansell, Prost, Alesi, Irvine, Barrichello, Schumacher,...

Dès ces débuts, la scuderia a accueilli la couleur rouge, rappelant bien sûr la patrie italienne, bien que le jaune est en réalité la couleur d'origine de Ferrari. Par le passé, on a pu voir quelques monoplaces bleues, mais le rouge a toujours été la couleur de la scuderia en F1.

C'est en 1952 que Ferrari décroche son premier titre pilote avec à son bord un italien, Alberto Ascari qui sera le premier à décrocher deux titres consécutifs! Les exploits de la Scuderia seront plus que multiples! La Scuderia doit faire le deuil d'Ascari, tué dans une monoplace rouge lors d'essais à Monza et c'est un autre italien qui va faire retrouver le sourire à la scuderia, Giancarlo Baghetti qui lors de sa première course officielle en F1 décroche la victoire à 300 mètres de l'arrivée! Au soir des années 50, un nouveau titre pilote sera remporté par Hawthorne, premier pilote non italien à le faire. Les années 60 vont débuter magnifiquement avec le premier titre constructeur en 1961 avec Phil Hill (ce championnat n'existe que depuis 1958). Il faut attendre 1964 pour obtenir un second cependant difficile en raison d'une domination des britanniques dans la discipline. Ainsi en 1963, une seule victoire put être signer, un comble!

La suite ne sera qu'une succession de déception puisqu'aucun titre ne vînt récompenser la firme malgré plusieurs victoires et une seconde place au championnat constructeur en 1970. C'est finalement en 1975 que l'écurie, 11 ans après son dernier sacre, revient au sommet pour quelques saisons de domination cependant relative face à McLaren et à Lotus. Bilan: champion du monde des constructeur en 1975, 1976, 1977 et 1979 et champion du monde des pilotes en 1975, 1977 avec Niki Lauda et en 1979 avec Jody Scheckter. A cette époque, Lauda laisse le titre pour 1 point suite à son terrible accident qui le défigure, mais son courage est tel qu'il assome la concurrence lors de son retour. La scuderia découvre également un talent issu du Canada, un certain Gilles Villeneuve qui devient vite le "fils prodigue" d'Enzo Ferrari. Le canadien ne sera jamais titré mais participera aux titres de 1979 et celui de 1982.

En 1980, Ferrari connaît cependant sa pire saison dans la discipline en ne terminant que 10ème du championnat avec 8 points. Mais la scuderia a toujours sû réagir et grâce à la paire Villeneuve-Didier Pironi, la marque retrouve le sommet. sans l'accident qui coûtera la carrière à Pironi, ce dernier aurait été le premier Français champion du monde! 1982 s'achève décidément dans la douleur puisque Villeneuve se tue en essais. Ferrari ne s'en remettra jamais. Néanmoins, la force de caractère de l'écurie est là et le team engrange un nouveau titre constructeur en 1983 avec Tambay et Arnoux mais râte une nouvelle fois le titre pilote avec René Arnoux, finalement 3ème. En 1984, l'Italien Michele Alboreto est préféré à Arnoux par Enzo Ferrari qui voit là le nouvel Ascari. En 1985, l'Italien râte cependant le coche et offre à la scuderia une nouvelle désillusion. Malgré l'arrivée de pilotes talentueux comme Gerhard Berger, stefan Johansson ou Nigel Mansell, dernier pilote choisi par Enzo avant son décès en 1988, Ferrari ne parviendra jamais à reconquérir un titre!

En 1990, l'espoir était grand avec Alain Prost, mais Mansell, malgré une motivation moindre, ne soutînt jamais son équipier. Pire, Senna enfourcha la monoplace du Français au départ de Suzuka, ruinant les espoirs de titre pour Prost et Ferrari! La suite est connu, une guerre intestine frappa l'écurie et Prost fut limogé par Fiorio, alors directeur de l'écurie, qui fut ensuite remercié. La saison 1991 fut décevante et 1992 fut cauchemardesque! Les résultats étaient tels que l'Italien Ivan Capelli fut choisi comme bouc emissaire en raison de sa nationalité, un traumatisme que Ferrari n'a pas encore digéré. Seul le Français Jean Alesi, par sa fougue et son talent, sauva sa tête, sans doute parce qu'il rappelait dans le coeur des tiffosis un certain Gilles Villeneuve. Avec l'arrivée de Montezemolo à la présidence du groupe en 1992 puis de Jean Todt en 1993, l'écurie renoua avec le succès dès 1994 avec la victoire de Berger en Allemagne puis d'Alesi au Canada en 1995.

L'échiquier se mis définitevement en place en 1996 avec l'arrivée de Schumacher et de plusieurs techniciens et ingénieurs de l'écurie fraichement championne du monde, Benetton. Avec une manoeuvre de Schumacher sur Jacques Villeneuve en 1997 qui rappelle celle de Senna sur Prost, la scuderia aura perdu tout espoir de titre, remis à plus tard. Avec l'arrivée de Jean Todt en 1993, c'est toute la gestion de la Scuderia qui a entièrement été revue et corrigée. L'écurie a ainsi petit-à-petit installé son règne jusqu'en 1999, année où Eddie Irvine alors n°1 suite à l'accident de Schumacher, loupe le titre pour deux points. Consolation, Ferrari est championne du monde des constructeurs, 16 ans après son dernier sacre! De 2000 à 2004, Ferrari sera indétrônable et dominera outrageusement la concurrence. Après une saison 2005 terne, l'écurie est revenue dans la course au titre en 2006 et prépare l'après Schumacher/Todt.

L'écurie engage Kimi Raikkonen dans le but de reconquérir le titre. Après des débuts pas très prometteurs, le Finlandais enchaîne les victoires et obtient le titre de justesse.
De plus, avec la disqualification de McLaren, l'écurie obtient son 15ème titre des constructeurs!

Pour 2008, Jean Todt laisse la direction à Stefano Domenicali, l'équipe se battra jusqu'au bout pour les 2 titres mais n'obtiendra que le titre constructeurs, le titre pilotes allant à McLaren.
L'équipe fait toujours confiance aux 2 mêmes pilotes pour 2009 mais le début de la saison est très difficile, si bien que l'écurie ne marque des points qu'au bout du 4ème Grand Prix!
L'écurie obtient quelques podiums mais un drame survient au Grand Prix de Hongrie: Felipe Massa prend un ressort de la Brawn de Barrichello dans son casque et ne pourra plus rouler de la saison. Il se fait remplacer par Badoer pour 2 Grand Prix où il termine bon dernier. C'est ensuite Giancarlo Fisichella qui prend sa place, l'Italien est légèrement plus performant que Badoer mais pas assez pour marquer des points.
Avec Alonso en 2010, Ferrari revient aux avants-postes, si bien qu'Alonso loupe le titre pilotes d'un fil.

2011 est beaucoup moins glorieux, une seule victoire pour Alonso mais toujours la 3ème place au championnat.

En 2012, Alonso lutte pour le titre jusqu'à la dernière course mais le loupe pour 3 points et l'écurie termine 2ème du championnat.

En 2013, les RedBull sont intouchables et Ferrari se fait même dominer par Mercedes. L'écurie italienne décide de se séparer de Massa en fin de saison et réengage Raikkonen pour 2014. Associé à Alonso, le duo risque d'être explosif!

Mais la Ferrari 2014 ne parvient pas à se battre pour la victoire, Alonso tente de ramener des points comme il peut mais Raikkonen est vraiment un cran en-dessous.

Pour 2015, Ferrari accueille Sebastian Vettel. L'Allemand gagne dès son 2ème GP chez les Rouges et l'écurie peut vraiment lutter avec Mercedes, même si cette dernière remporte la majorité des victoires.
Raikkonen, ayant haussé son niveau de jeu, fait plus ou moins jeu égal avec Vettel en 2016 mais Ferrari est devancé par RedBull et doit se contenter de la 3ème place au classement.


Les pilotes:
Luigi Villoresi (1950 - 1953, 1955)
Alberto Ascari (1950 - 1954)
Raymond Sommer (1950)
Dorino Serafini (1950)
Peter Whitehead (1951)
Piero Taruffi (1951 - 1952, 1954 - 1955)
José Froilan González (1951, 1954 - 1955, 1957, 1960)
Nino Farina (1952 - 1955)
André Simon (1952)
Mike Hawthorn (1953 - 1955, 1957 - 1958)
Umberto Maglioli (1953 - 1955)
Piero Carini (1953)
Maurice Trintignant (1954 - 1955, 1957)
Robert Manzon (1954)
Harry Schell (1955)
Paul Frère (1955 - 1956)
Eugenio Castellotti (1955 - 1957)
Juan Manuel Fangio (1956)
Luigi Musso (1956 - 1958)
Peter Collins (1956 - 1958)
Olivier Gendebien (1956, 1958 - 1959, 1961)
André Pilette (1956)
Alfonso de Portago (1956 - 1957)
Wolfgang von Trips (1956 - 1961)
Cesare Perdisa (1957)
Phil Hill (1958 - 1962)
Jean Behra (1959)
Tony Brooks (1959)
Cliff Allison (1959 - 1960)
Dan Gurney (1959)
Richie Ginther (1960 - 1961)
Willy Mairesse (1960 - 1963)
Ricardo Rodriguez (1961 - 1962)
Giancarlo Baghetti (1962)
Lorenzo Bandini (1962 - 1967)
John Surtees (1963 - 1966)
Ludovico Scarfiotti (1963 - 1967)
Pedro Rodriguez (1964 - 1965, 1969)
Nino Vaccarella (1965)
Bob Bondurant (1965)
Mike Parkes (1966 - 1967)
Chris Amon (1967 - 1969)
Jonathan Williams (1967)
Jacky Ickx (1968, 1970 - 1973)
Andrea de Adamich (1968)
Derek Bell (1968)
Ernesto Brambilla (1969)
Ignazio Giunti (1970)
Clay Regazzoni (1970 - 1972, 1974 - 1976)
Mario Andretti (1971 - 1972, 1982)
Nanni Galli (1972)
Arturo Merzario (1972 - 1973)
Niki Lauda (1974 - 1977)
Carlos Reutemann (1976 - 1978)
Gilles Villeneuve (1977 - 1982)
Jody Scheckter (1979 - 1980)
Didier Pironi (1981 - 1982)
Patrick Tambay (1982 - 1983)
René Arnoux (1983 - 1985)
Michele Alboreto (1984 - 1988)
Stefan Johansson (1985 - 1986)
Gerhard Berger (1987 - 1989, 1993 - 1995)
Nigel Mansell (1989 - 1990)
Alain Prost (1990 - 1991)
Jean Alesi (1991 - 1995)
Gianni Morbidelli (1991)
Ivan Capelli (1992)
Nicola Larini (1992, 1994)
Michael Schumacher (1996 - 2006)
Eddie Irvine (1996 - 1999)
Mika Salo (1999)
Rubens Barrichello (2000 - 2005)
Felipe Massa (2006 - 2013)
Kimi Raikkonen (2007 - 2009, 2014-2017)
Luca Badoer (2009)
Giancarlo Fisichella (2009)
Fernando Alonso (2010-2014)
Sebastian Vettel (2015-2017)

Classement au championnat du monde:
1950 à 1958 : Pas de championnat constructeur
1958 : Vice-champion du monde avec 40 points
1959 : Vice-champion du monde avec 32 points
1960 : 3ème avec 24 points
1961 : champion du monde avec 40 points
1962 : 5ème avec 18 points
1963 : 4ème avec 26 points
1964 : Champion du monde avec 45 points
1965 : 4ème avec 26 points
1966 : Vice-champion du monde avec 31 points
1967 : 4ème avec 20 points
1968 : 4ème avec 32 points
1969 : 5ème avec 7 points
1970 : Vice-champion du monde avec 55 points
1971 : 4ème avec 33 points
1972 : 4ème vec 33 points
1973 : 6ème avec 12 points
1974 : Vice-champion du monde avec 65 points
1975 : Champion du monde avec 72.5 points
1976 : Champion du monde avec 83 points
1977 : Champion du monde avec 95 points
1978 : Vice-champion du monde avec 58 points
1979 : Champion du monde avec 113 points
1980 : 10ème avec 08 points
1981 : 5ème avec 34 points
1982 : Champion du monde avec 74 points
1983 : Champion du monde avec 89 points
1984 : 2ème avec 57.5 points
1985 : Vice-champion du monde avec 82 points
1986 : 4ème avec 37 points
1987 : 4ème avec 53 points
1988 : Vice-champion du monde avec 65 points
1989 : 3ème avec 59 points
1990 : Vice-champion du monde avec 110 points
1991 : 3ème avec 55.5 points
1992 : 4ème avec 21 points
1993 : 4ème avec 28 points
1994 : 3ème avec 71 points
1995 : 3ème avec 73 points
1996 : Vice-champion du monde avec 70 points
1997 : Vice-champion du monde avec 102 points
1998 : Vice-champion du monde avec 133 points
1999 : Champion du monde avec 128 points
2000 : Champion du monde avec 170 points
2001 : Champion du monde avec 179 points
2002 : Champion du monde avec 221 points
2003 : Champion du monde avec 158 points
2004 : Champion du monde avec 212 points
2005 : 3ème avec 100 points
2006 : Vice-champion du monde avec 201 points
2007 : Champion du monde avec 204 points
2008 : Champion du monde avec 172 points
2009 : 4ème avec 70 points
2010: 3ème avec 214 points
2011: 3ème avec 375 points
2012: Vice-champion du monde avec 400 points
2013: 3ème avec 354 points
2014: 4ème avec 216 points
2015: Vice-champion du monde avec 428 points
2016: 3ème avec 398 points


Plateau 2018: le point à la pause estivale
3 août 2017
Les pilotes de F1 sont désormais en congé après que les essais privés en Hongrie soient terminés. Ce...


Hungaroring J2: Vettel en tête, Kubica impressionne
2 août 2017
Sebastian Vettel signe le meilleur chrono de la 2ème journée d'essais privés en Hongrie. Pour une p...


Hungaroring J1: Leclerc affiche ses prétentions
1 août 2017
Charles Leclerc, champion de GP3 en titre et largement leader du championnat de F2, a signé le meill...


Doublé Ferrari en Hongrie, premier point pour Vandoorne
30 juillet 2017
Sebastian Vettel remporte le Grand Prix de Hongrie devant son coéquipier Kimi Raikkonen et les 2 Mer...


Budapest Qualifications : pole pour Vettel, première ligne pour Ferrari
29 juillet 2017
Il fait 26°C dans l'air et 57°C sur le tarmac du Hungaroring pour ce dernier GP avant la pause estiv...


hamilton bottas
mercedes
ricciardo verstappen
redbull
vettel raikkonen
ferrari
perez ocon
forceindia
di resta stroll
williams
alonso vandoorne
mclaren
sainz kvyat
tororosso
grosjean magnussen
haas
hulkenberg palmer
renault
ericsson wehrlein
sauber
Grand Prix de Belgique
0 J 0 H 0 M 0 S


25 AOUT
10:00 - 11:30 Essais libres 1
14:00 - 15:30 Essais libres 2

26 AOUT
11:00 - 12:00 Essais libres 3
14:00 - 15:00 Qualifications

27 AOUT
14:00 Course


Essais privés du Hungaroring



01 AOUT
02 AOUT


Classement pilotes

1)VETTEL 202
2)HAMILTON 188
3)BOTTAS 169
4)RICCIARDO 117


Classement constructeurs

1)MERCEDES 357
2)FERRARI 318
3)REDBULL 184
4)FORCE INDIA 101




Partenaires

Spirit-FE
F1-Direct
StandF1.com
F1-Inside
F1-Faninfo
SPRL Dumont & Fils


Sources

Nextgen-Auto.com Motorsport
Motorsport.com
Stats F1
F1.com
MotorSport-Total.com

© Super F1 - R. HERMAN - 2004-2017 - Tous droits réservés.
Archives - Réglementation - Partenaires - Contact