Super F1
www.piecesautostore.fr
facebook twitter favori

Nouvelle victoire de Sebastian Vettel !


Posté le 10 avril 2011 - 13:21 par Toby Ratantely

http://superf1.be/spip/IMG/jpg/76731.jpg Alors que les 24 voitures s’installent sur la grille, la météo joue avec les nerfs des pilotes et des écuries, comme souvent à Sepang. Même si la piste est parfaitement sèche à l’heure du départ, on annonce 60% à 80% de chances de pluie pendant la course.

Départ ! Vettel s’élance parfaitement, mais ce sont bien les Lotus Renault GP qui retiennent l’attention. Après le premier tour, Heidfeld est 2ème, Petrov 5ème ! Quant à Webber, son KERS a refusé tout service au départ, ce qui le renvoie… en 10ème position, derrière Kobayashi.

C’est donc Vettel qui mène devant Heidfeld, Hamilton, Button, Petrov, Massa et Alonso, encore une fois mal parti.

Pour Barrichello, le début de course ne s’avère pas meilleur qu’à Melbourne, puisqu’après 3 tours à peine, le Brésilien doit regagner les stands au ralenti suite à une crevaison. En tête, Vettel n’a pas ces soucis, puisqu’il profite du rempart nommé Heidfeld pour creuser l’écart. Hamilton, malgré sa bonne volonté, ne parvient pas à se défaire de l’Allemand.

Quant à Webber, privé de KERS, il se retrouve embarqué dans une bataille homérique avec Kobayashi. Après plusieurs tentatives infructueuses, l’Australien regagne les stands dès le 11ème tour pour chausser un nouveau train de pneus tendres. Il est suivi par Hamilton au 13ème, puis Vettel au 14ème. C’est alors que la pluie s’invite…

De quoi chausser les gommes intermédiaires ? Pour les pilotes, la réponse est non. Heidfeld, Button, Massa, puis Alonso et Petrov s’arrêtent tour à tour et chaussent des pneus slicks. Dans l’affaire, ce sont Heidfeld et Massa, retardés au stand, qui effectuent la mauvaise opération et perdent plusieurs places.

Au 18ème tour, Vettel mène devant Hamilton et Alonso, qui vient de doubler Button. Heidfeld est à présent 5ème, devant Webber, Massa et Petrov. L’Australien a donc regagné un peu de terrain en s’arrêtant tôt, comme Di Resta, 9ème devant Schumacher.

Kobayashi, lui, mise sur une stratégie à 2 arrêts seulement. S’il a perdu du temps à la fin de son relais à cause de l’état de ses gommes, il se retrouve à présent 10ème avec seulement un arrêt restant à effectuer. Il déborde d’ailleurs Schumacher, beaucoup plus lent, pour récupérer la 9ème place.

En tête, l’écart entre Vettel et Hamilton ne connaît pas de grand changement. Mais derrière eux, Alonso sonne la charge et revient à portée de tir du pilote McLaren-Mercedes, sommé par son équipe d’économiser ses pneus. Webber, lui, voit déjà son deuxième train de gommes s’effondrer, et après avoir été « déposé » par Massa, effectue un deuxième arrêt au 23ème tour.

Mark est bientôt imité par la plupart de ses rivaux. Button plutôt lent à ce moment-là, stoppe au 24ème tour, Hamilton au 25ème, et Vettel au 26ème. Repartis respectivement derrière Petrov et Massa, Lewis et Sebastian débordent rapidement leur adversaire grâce à leurs gommes neuves. Ils récupèrent ainsi les deux premières places lorsqu’Alonso et Heidfeld s’arrêtent.

A noter qu’il ne pleut plus du tout sur le circuit, et que l’on se dirige donc vers une course quasi-totalement sèche, ce que bien peu auraient prédit avant le départ. Pendant ce temps, Barrichello et Perez, déjà bien retardés, abandonnent dans l’indifférence quasi-générale.

L’écart entre Vettel et Hamilton se stabilise autour des 4 secondes. En s’arrêtant plus tôt, Button a repassé Alonso pour la 3ème place. On a passé la mi-course lorsqu’au 29ème tour, l’équipe Red Bull indique à l’Allemand de ne plus se servir du KERS… McLaren diffuse immédiatement cette information à ses pilotes. Mais Vettel hausse encore le rythme.

Mark Webber, lui, est revenu au 5ème rang derrière Alonso, mais stoppe de nouveau au 33ème tour pour ce qui représente son 3ème arrêt. L’interprétation est simple : l’Australien en fera quatre…

Hamilton attend cinq boucles de plus pour chausser, en principe, son dernier train de pneus. Hélas, un léger souci lors du changement des gommes lui fait perdre 3’’… ce qui profite directement à son équipier Button, qui repart devant lui après son propre arrêt, au tour suivant. Même sort pour Alonso peu après, qui repart de nouveau derrière les deux MP4-26 après un arrêt brouillon.

Vettel, lui, s’est arrêté au 41ème tour et a gardé la première place sans souci. Deux tours plus tard, son équipier Webber, revenu dans les échappements d’Hamilton, effectue son quatrième et dernier arrêt. Il repart 7ème, à portée de tir de Massa.

Hamilton n’est pourtant pas tiré d’affaire : sa troisième place est fortement menacée par Alonso, dont la Ferrari semble significativement plus véloce et plus économe avec les pneus que la McLaren. Mais l’Espagnol, revenu dans le sillage de son meilleur rival, voit son aileron arrière mobile déclarer forfait au pire moment…

Et ce qui devait arriver arrive : Alonso, littéralement aspiré par Hamilton, finit par heurter l’arrière de la McLaren en tentant de la déboîter ! Bilan : aileron avant cassé, l’Espagnol en est quitte pour un arrêt forcé. Il repart des stands en 7ème position.

Fin de partie ? Pas du tout. Désormais 6ème, Webber fait le meilleur usage de son DRS et de ses gommes fraîches pour déborder Massa au forceps, en dépit de la présence du KERS sur la Ferrari. Devant eux, les pneus (durs !) d’Hamilton sont désormais en bout de course. Et il reste encore 5 tours !

5 tours de trop pour le pilote McLaren, qui voit Heidfeld lui souffler le podium avec une facilité déconcertante. La McLaren est désormais au ralenti, au point qu’Hamilton est contraint d’effectuer un dernier changement de pneus au 53ème des 56ème tours de course… Il finira 7ème.

Heidfeld est donc 3ème, mais Webber, revenu de nulle part, se trouve désormais dans ses échappements. Avec des gommes plus fraîches de quatre tours, l’Australien a toutes ses chances d’aller chercher un podium inespéré. Mark obtient une chance dans l’avant-dernier tour, mais le DRS de la Red Bull prend congé à son tour… Il en restera là.

Le dernier fait de course sera l’abandon, spectaculaire, de Petrov à quelques kilomètres de l’arrivée. La colonne de direction de la Renault est tout simplement brisée ! Ceci permet à Di Resta de récupérer la 10ème place et un point inattendu.

C’est donc Sebastian Vettel qui remporte ce GP de Malaisie. Il reste invaincu cette saison et repart de Sepang avec un solide leadership au championnat. Fin stratège, Button s’en sort avec une bonne deuxième place, alors que Heidfeld fait oublier son mauvais week-end australien par un beau podium.

Webber termine finalement 4ème après une course mouvementée, devant Massa, qui a résisté au rush d’Alonso sur la ligne. Hamilton, 7ème, pourra ruminer ses soucis de fin de course. Il finit devant Kobayashi, récompensé de sa stratégie décalée, Schumacher et Di Resta, qui rentre déjà dans les points pour la deuxième fois consécutive.
Bottas remporte la victoire, Mercedes le titre! Bottas remporte la victoire, Mercedes le titre!
13 octobre 2019
Ferrari pensait avoir fait une grosse partie du travail en s'appropriant la 1ère ligne et pourtant... Au départ, Vettel prend un faux départ, Bo...


Pole de Vettel, 1ère ligne Ferrari au Japon Pole de Vettel, 1ère ligne Ferrari au Japon
13 octobre 2019
La séance qualificative a bien eu lieu à 10h locale, 3h du matin en Belgique. Q1 Les pilotes sortent assez rapidement mais devront rentrer a...


Les qualifications reportées à dimanche en raison du typhon Agibis Les qualifications reportées à dimanche en raison du typhon Agibis
11 octobre 2019
Le typhon Agibis s'abat sur le Japon depuis plusieurs jours et cela perturbe l'organisation du Grand Prix du Japon. Au vu de la météo prévue ce ...


Présentation du Grand Prix du Japon Présentation du Grand Prix du Japon
9 octobre 2019
Le Grand Prix du Japon se tiendra ce week-end sur le circuit de Suzuka. Il faudra se lever tôt pour pouvoir assister au spectacle en direct car la ...


La FIA officialise le calendrier 2020 La FIA officialise le calendrier 2020
5 octobre 2019
Le calendrier 2020 de la Formule 1 a été officialisé par la FIA et comporte pas moins de 22 Grands Prix, un record qui en fait grincer des dents ce...


Mercedes signe un doublé inattendu en Russie Mercedes signe un doublé inattendu en Russie
29 septembre 2019
Charles Leclerc est en pole pour la 4ème fois consécutive. Hamilton est à ses côtés tandis que Vettel et Bottas se partagent la 2ème ligne. A...


Leclerc signe sa 4ème pole consécutive en Russie Leclerc signe sa 4ème pole consécutive en Russie
28 septembre 2019
Et de 4 pour Charles Leclerc! Après la Belgique, l'Italie et Singapour, voici que le Monégasque pourra partir en tête du Grand Prix de Russie demai...


Présentation du Grand Prix de Russie Présentation du Grand Prix de Russie
25 septembre 2019
A peine remis du Grand Prix de Singapour, les équipes de F1 se rendent déjà à Sotchi pour y disputer le Grand Prix de Russie. Présent depuis 2...


Première victoire de Vettel et premier doublé Ferrari de la saison Première victoire de Vettel et premier doublé Ferrari de la saison
23 septembre 2019
Sebastian Vettel a remporté hier sa première victoire depuis le GP de Belgique 2018, plus d'un an sans victoire et également le premier doublé Fer...


3ème pole consécutive pour Leclerc à Singapour 3ème pole consécutive pour Leclerc à Singapour
22 septembre 2019
On n'arrête plus Charles Leclerc, après la Belgique et l'Italie, le Monégasque signe une 3ème pole consécutive sur le circuit de Singapour. ...


Www.PiecesAuto24.Be


Plus de news>>