Super F1
facebook twitter favori

Alonso et Ferrari, première !


Posté le 14 mars 2010 - 16:26 par Toby Ratantely

images/58985.jpg A 14h, seules 22 voitures s'élancent pour le tour de formation, car HRT a décidé de faire partir Bruno Senna et Karun Chandhok, de toute façon derniers, depuis les stands. Quelques minutes plus tard, les cinq feux s'allument un à un, puis s'éteignent : la saison 2010 de F1 est lancée ! En pole, Sebastian Vettel démarre parfaitement, mais Alonso se place judicieusement à la gauche de Massa et s'impose à l'intérieur dans le deuxième virage !

Derrière, la Red Bull de Webber, mal partie, lâche de gros nuages de fumée (trop plein d'huile ?) dans les premiers mètres. Dans la cohue qui s'ensuit, Kubica et Sutil partent en tête-à-queue et se retrouvent en fond de peloton. Déjà deux outsiders de moins. A la fin du premier tour, Vettel mène devant Alonso, Massa, Rosberg, Hamilton, Schumacher, Webber, Button, Liuzzi et Barrichello. Le grand gagnant de cette première boucle est l'autre pilote Renault, Petrov, qui occupe le 11ème rang.

Pour Karun Chandhok, ce week-end aura décidément tourné court puisqu'il abandonne après un tour à peine, ayant visiblement tapé un mur de face. Comme prévu, l'hécatombe commence du côté des nouvelles équipes puisque Di Grassi se retire sur problème mécanique un tour plus loin. Quant à Hulkenberg, sa fougue l'envoie en tête-à-queue dans la troisième boucle, sans conséquence si ce n'est les positions perdues...

La plupart des pilotes se sont élancés en pneus tendres et de fait, le premier relais ne dure qu'une quinzaine de tours en moyenne. Alors que l'an passé, ravitailler le plus tard possible permettait souvent de gagner quelques secondes, ce sont maintenant les premiers pilotes à chausser des pneus frais qui peuvent effectuer la bonne opération, la quantité d'essence ne variant plus !

A ce petit jeu, Kubica, parmi les premiers à s'arrêter, détiendra un moment le meilleur tour, de même qu'Hamilton, qui se défait de Rosberg par la même occasion. Alonso, qui a stoppé un tour avant Vettel, a grignoté un peu de temps sur l'Allemand, malgré la célérité des mécaniciens Red Bull. Ils ne seront pas aussi brillants au moment de changer les gommes de Webber. L'Australien voit sa course encore plus compromise lorsque Button ressort sous son nez, grâce à une plus grande efficacité du staff McLaren.

Pendant que certains passaient par les stands, d'autres ont vu leur course s'arrêter brutalement. C'est ainsi que Kobayashi, Petrov, Glock et Senna ont tous abandonné entre le 11ème et le 17ème tour. Il n'y a donc plus de Virgin, ni de HRT en course, ce qui était, très honnêtement, prévisible... Parmi les nouvelles écuries, seules les deux Lotus sont encore en course.

Classement au 20ème tour : Vettel, Alonso (+3"), Massa (+5"), Hamilton (+17"), Rosberg (+22"), Schumacher (+24"), Button (+28"), et Webber (+29"). Buemi, qui est parti en pneus durs, occupe proivisoirement le 9ème rang. Pas pour longtemps toutefois, car ses gommes refusent bientôt tout service, ce qui l'oblige à rentrer au stand après avoir perdu plusieurs places. Du coup, c'est Liuzzi, discret mais efficace, qui occupe la place de "best of the rest" à la mi-course.

En tête, Alonso passe la vitesse supérieure à 20 tours de l'arrivée. Il reprend le meilleur tour à Alguersuari (qui profitait d'une stratégie pneumatiques décalée) et se rapproche de Vettel. Pourtant, ce dernier semble garder la marge juste nécessaire qui empêche l'Espagnol de prendre l'aspiration. Le trio Vettel - Alonso - Massa se tient toujours en formation serrée... jusqu'au 35ème tour.

Car à ce moment-là, la lutte est déjà inégale : un échappement a cassé sur la RB6 du leader, qui ne peut atteindre sa pleine puissance en ligne droite. En quelques secondes, Vettel rétrograde de la 1ère à la 3ème place, la perte sèche s'élevant environ à deux secondes au tour. Chez Ferrari, on indique à Massa que le moteur (qui a été changé sur les deux F10 ce matin) doit être économisé en vue de la course de Melbourne. La cartographie moteur du Brésilien est donc légèrement modifiée en conséquence.

Et qui profite de tout ça ? Alonso, bien sûr. Libéré, l'Espagnol force très sensiblement la cadence et inflige un gros coup à la concurrence avec un tour en dessous de la minute 59 ! C'est au moins une seconde de mieux que tous ses rivaux à ce moment-là. Fernando se ménage ainsi une avance confortable d'une dizaine de secondes sur Massa.

Alors que De la Rosa rejoint son équipier sur la liste des abandons, et parachève le week-end raté de Sauber, l'intérêt principal de la course réside dans la capacité de Vettel à terminer la course à allure réduite. Rapidement, Hamilton rejoint la Red Bull et s'empare de la petite marche du podium. Mais derrière ? Chez Mercedes, on estime que Rosberg, qui compte alors une quinzaine de secondes de retard sur son compatriote, pourrait déborder Vettel... dans le dernier tour.

Au fur et à mesure que les tours s'égrènent, l'écart se réduit entre les deux Allemands mais Vettel semble bien résister. Nous voilà dans la dernière boucle : 1"3 sépare la RB6 de la MGP W01. La Red Bull semble alors retrouver quelque peu de son mordant et c'est bien Vettel qui terminera 4ème, devant les deux Mercedes de Rosberg et Schumacher.

Devant, Fernando Alonso est impérial. Première course, première victoire : en passant sous le drapeau à damier en vainqueur, l'Espagnol pose les bases d'une relation fructueuse avec sa nouvelle équipe. Il envoie un signal clair à tous ses concurrents, à commencer par son équipier Massa, brillant 2ème pour son premier GP depuis son accident hongrois. Un irréprochable Hamilton termine 3ème, et marque également un point dans sa lutte avec Button, qui n'a pas pu surmonter son souci mécanique d'hier et termine 7ème.

Chez Red Bull aussi, la hiérarchie était nette : Webber, seulement 8ème, n'a pu compenser sa qualification ratée, et termine derrière son équipier pourtant en proie à des problèmes mécaniques. Finalement, c'est chez Mercedes que la lutte a été la plus serrée. 6ème, Schumacher ne concède que 4" à Rosberg. Après trois ans d'interruption, cela reste une performance plus qu'honnête pour un "quadra"...

Dans les deux championnats, Ferrari marque déjà son territoire. Nouveau barème oblige, Alonso compte déjà 10 points d'avance sur Hamilton, et Ferrari possède plus du double de points de McLaren (43 contre 21). 9ème et 10ème, Liuzzi et Barrichello sont récompensés de leur abnégation, en profitant des derniers points nouvellement mis en jeu en 2010.

Notons enfin que les deux Lotus, après un dimanche long comme un jour sans pain, sont classées aux 15ème (Kovalainen) et 17ème (Trulli) places, malgré un abandon de Jarno dans le dernier tour.
Aidé par la pluie, Hamilton remporte sa 100ème victoire en Russie Aidé par la pluie, Hamilton remporte sa 100ème victoire en Russie
26 septembre 2021
Après un début de week-end perturbé par la pluie, c'est sur le sec que va débuter la course. C'est une grille exceptionnelle sur le circuit de ...


Norris signe sa première pole en Russie Norris signe sa première pole en Russie
25 septembre 2021
Un temps menacé à cause de la météo, la séance qualificative débute tout de même à l'heure prévue, la F1 pouvant profiter d'une acalmie, ce q...


Verstappen et Leclerc s'élanceront en fond de grille dimanche Verstappen et Leclerc s'élanceront en fond de grille dimanche
24 septembre 2021
2 pilotes doivent utilisés leur 4ème moteur ce week-end en Russie et dans ce cas, la sanction est bien lourde puisque c'est directement un départ e...


Ce week-end, nous nous retrouvons à Sotchi... Ce week-end, nous nous retrouvons à Sotchi...
22 septembre 2021
Ce week-end, nous nous retrouvons à Sotchi pour le Grand Prix de Russie. Lors du dernier Grand Prix, nous avions eu droit à un résultat du plus ...


Verstappen sera pénalisé de 3 places sur la grille en Russie Verstappen sera pénalisé de 3 places sur la grille en Russie
13 septembre 2021
L'accrochage entre Verstappen et Hamilton a été investigué après la course par les commissaires étant donné que les 2 pilotes avaient abandonné...


Victoire de Ricciardo, doublé McLaren et accrochage des 2 candidats au titre Victoire de Ricciardo, doublé McLaren et accrochage des 2 candidats au titre
12 septembre 2021
Tout comme en 2020, le Grand Prix d'Italie a été riche en rebondissements. Celui-ci a surtout été marqué par le retour aux avants-postes de McLar...


Bottas remporte la qualification sprint Bottas remporte la qualification sprint
11 septembre 2021
Pour le départ, seules les McLaren sont équipées des pneus tendres dans le top 10, les autres étant en pneus mediums. Bottas s'élance parfaite...


Bottas partira en tête de la qualification sprint demain Bottas partira en tête de la qualification sprint demain
10 septembre 2021
Le Grand Prix d'Italie a pour cette année un format un peu spécial avec la qualification sprint. Tout comme en Grande-Bretagne, la séance qualif...


Ce week-end le cirque de la F1 sera présent en Italie Ce week-end le cirque de la F1 sera présent en Italie
9 septembre 2021
Ce week-end, le cirque de la F1 sera présent sur l’autodromo de Monza, le temple de la vitesse. Nous avons un triplé de GP qui se suivent. Apr...


Williams choisit Alex Albon pour 2022 Williams choisit Alex Albon pour 2022
8 septembre 2021
Alex Albon a été choisi par Williams afin de remplacer George Russell chez Williams. L'annonce n'a donc pas trop traîné du côté de Grove qui ...


Plus de news>>

Alonso et Ferrari, première !
Sources : Nextgen-Auto.com Motorsport | Motorsport.com | Stats F1 | F1.com


© Super F1 | R. HERMAN - 2004-2021 - Tous droits réservés. | Partenaires | Contact