Super F1
facebook twitter favori

Alonso vainqueur d'une course folle !


Posté le 22 juillet 2007 - 00:00 par Toby Ratantely

images/23046.jpg A quelques minutes du départ, pas une seule goutte de pluie ne s'invite au-dessus du circuit. Mais déjà, les prévisions météo annoncent l'apparition de la pluie à 14h01... alors que le départ du tour de formation est fixé à 14h. Tous les pilotes décident néanmoins de l'entamer en pneus slicks. Mais tandis que la grille se forme pour le vrai départ, Spyker tente un coup de poker en faisant rentrer Winkelhock pour chausser immédiatement des pneus intermédiaires. Le débutant allemand prend le départ des stands.

C'est parti ! Les deux Ferrari s'élancent parfaitement, et Massa parvient à déborder Alonso dans le premier virage. Ca se bouscule beaucoup dans le peloton, avec notamment une Williams qui se retrouve amputée de son aileron avant. Quant à Heidfeld, il n'a pas hésité à s'accrocher avec Kubica pour défendre sa position. Pour éviter une autre monoplace, Coulthard est, lui, contraint à une large sortie dans l'herbe dans le virage 5, sans dommage pour sa voiture.

Mais la première boucle n'est pas terminée que des trombes d'eau s'abattent sur le circuit ! Le leader Raikkonen tente de regagner les stands, mais part en tête-à-queue et manque l'entrée de la voie de décélération ! Erreur lourde de conséquence pour Kimi qui se voit contraint de boucler un tour supplémentaire avec des pneus inadaptés... Tous les autres pilotes s'arrêtent pour chausser des pneus intermédiaires... tous ? Sauf Markus Winkelhock, qui dépose littéralement Raikkonen et prend la tête de son premier GP dès le deuxième tour ! Après son propre changement de pneus, le pilote Ferrari est relégué à la 7ème place.

Le pire est toutefois à venir pour les pilotes lorsque la pluie s'intensifie encore dans les minutes suivantes. Là, même les gommes intermédiaires sont dépassées et cela est flagrant lorsque Liuzzi, Speed, Rosberg, Speed, Sutil, Button et Hamilton sortent de la piste au 3ème tour, tous dans le premier virage ! Profitant de la position dangereuse de sa voiture, Hamilton se fait aider par la grue (!) et regagne la piste. La piste ne tarde pas à être considérée comme impraticable et la voiture de sécurité est déployée. Mais les officiels ordonnent finalement l'arrêt de la course au drapeau rouge dans le 5ème tour.

La première course est considérée comme "nulle et non avenue" selon le règlement sportif. C'est une nouvelle grille de départ qui se met en place pour 56 tours, les pilotes étant classés selon la hiérarchie au 4ème passage. Le top 8 est surréaliste : Winkelhock, Massa, Alonso, Webber, Coulthard, Kovalainen, Raikkonen, Wurz. Mauvaise opération pour le pilote Spyker qui possédait déjà 33"5 sur Massa après quatre boucles...

Le second départ s'effectue sous régime de voiture de sécurité. La safety car boucle les trois premiers tours (les 5ème, 6ème et 7ème donc) devant la meute, alors que Trulli, Heidfeld, Davidson (tous en pneus pleine pluie) et Hamilton (en intermédiaires) regagnent les stands : intermédiaires pour les trois premiers... et slicks pour Hamilton. Il faut dire que l'averse a totalement cessé et que la piste sèche rapidement.

7ème passage : ça repart ! Le leader Winkelhock a tenté un nouveau pari, celui des pneus pour pluie extrême. Mauvaise pioche cette fois : Massa le dépossède du commandement dès le premier virage, Alonso emboîtant le pas au Brésilien. Coulthard déborde lui son équipier dans ce même virage, et les deux RB3 passent Winkelhock peu après : les voilà en lutte pour le podium. Markus va perdre une dizaine de positions, impuissant devant une piste de moins en moins mouillée. Elle reste toutefois trop humide pour Hamilton, qui sort à plusieurs reprises de la piste.

Toutefois, cette situation ne dure pas. Au fil des tours, Hamilton se rapproche, puis améliore les chronos des leaders. Au 12ème tour, Raikkonen et Wurz sont déjà dans les stands pour passer en slicks. Webber a repris l'avantage sur Coulthard, et cela a son importance lorsque la priorité est donnée à l'Australien pour changer de pneus (13ème tour), en même temps que Massa et Alonso et beaucoup d'autres... DC, de même que Heidfeld, doivent attendre une boucle de plus et perdent beaucoup de temps dans l'affaire.

La course est maintenant bien décantée, et Massa mène désormais devant Alonso et Raikkonen, qui a bien profité de son arrêt précoce. Le Finlandais est d'ailleurs régulièrement le plus rapide du trio de tête et revient bientôt à moins de deux secondes d'Alonso. Kimi n'a pas de temps à perdre car Massa compte déjà cinq bonnes secondes d'avance sur son rival espagnol. Ca bouge aussi derrière avec l'abandon de Winkelhock qui aura eu son heure de gloire (casse moteur) et un accrochage entre Schumacher (abandon) et Heidfeld, décidément très agressif.

Ca se bagarre à tous les étages : pour la 3ème place, Webber tient son rang, mais Wurz et Kovalainen convoitent aussi la plus petite marche du podium. La pilote Renault déborde la Williams au 18ème tour et s'attaque à la Red Bull. Mais Mark ne se laisse pas faire et Heikki reste bloqué derrière lui, jusqu'à son premier arrêt au 28ème tour, insuffisament long pour lui permettre d'aller au bout, ce qui l'écarte de la course au podium. Coulthard et les deux BMW de Kubica et Heidfeld se battent quant à eux pour la 6ème place, mais l'autre pilote Red Bull garde lui aussi l'avantage. Enfin, Fisichella, un moment été impliqué dans la lutte, se retrouve très loin après son arrêt au 31ème tour, même s'il n'a plus d'autre ravitaillement planifié. Il se retrouve bientôt sous la menace d'un Hamilton en pleine remontée, qui le dépose à la dernière chicane en ayant mis deux roues dans l'herbe !

La mi-course est maintenant dépassée, et Raikkonen ne parvient pas à recoller suffisamment à Alonso pour le menacer véritablement. Il perd même du terrain petit à petit, et de manière de plus en plus marquée. C'est la boîte de vitesses qui est en train de lâcher sur la F2007... Et celle-ci s'immobilisera définitivement à l'entrée des stands au 35ème tour. Très mauvais coup dans l'optique du championnat pour Kimi, qui se retrouve quasiment hors du coup à 7 courses de la fin de la saison.

Les pilotes n'ayant pas encore stoppé à cet instant-là ne tardent pas à opérer leur unique ravitaillement. Trulli et Hamilton s'arrêtent au 35ème tour, Alonso et Wurz au 38ème, Massa au 39ème, Webber au 42ème, et Coulthard au 45ème. Les pitstops ne font pas changer les solutions, mais Hamilton continue de grimper au classement. Il a doublé Trulli au 38ème tour, et Barrichello quatre boucles plus tard.

C'est alors que la pluie menace de nouveau... A 10 tours de l'arrivée, Kovalainen ravitaille pour la deuxième fois, et tente un coup de poker : pneus intermédiaires ! Il repart en 8ème position mais doit laisser filer son équipier, logiquement beaucoup plus rapide. Heikki perd des secondes par dizaines dans les deux tours suivants. Le pari ne semble pas fonctionner... lorsque la pluie refait son apparition à 7 boucles du drapeau à damier !

Pas d'alternative : il faut repasser pas les stands pour chausser les pneus sculptés. Coulthard est cette fois parmi les premiers à stopper : bien vu, même s'il ne gagne pas de place. Chez McLaren, on en profite pour remettre de l'appui à l'avant de la voiture d'Alonso. Et cela semble être efficace puisque Massa, qui maintenait un écart de 5 à 7 secondes sur l'Espagnol depuis la mi-course, est rapidement rattrapé par son rival, visiblement beaucoup plus à l'aise que la pluie... Au 56ème tour, les deux voitures vont au contact, mais Alonso prend finalement l'avantage. Incroyable dénouement ! La situation ne sera pas différente entre les deux pilotes BMW : Heidfeld, beaucoup plus rapide que Kubica sur le mouillé, déborde son équipier à moins de deux tours du but.

Les derniers tours seront une formalité pour le champion du monde espagnol qui signe sa troisième victoire de la saison au bout d'une course très riche en rebondissements. Massa doit se contenter de la deuxième place, devant impressionnant Webber qui signe son premier podium depuis deux ans malgré les dernières velléités d'un Wurz excellent lui aussi. Coulthard complète le très bon résultat d'ensemble de Red Bull en arrachant la 5ème place. Il a résisté jusqu'au bout aux deux BMW de Heidfeld et Kubica (6ème et 7ème), qui peuvent regretter l'accrochage du (premier) départ. Kovalainen décroche finalement le dernier point en jeu, pour une seconde face à Hamilton, mal récompensé de son attaque incessante. Fisichella est un laborieux 10ème, devant Barrichello, Davidson et Trulli qui ferment la marche. Au championnat pilotes, Massa (à 11 points du leader Hamilton) et surtout Alonso (revenu à 2 unités de son équipier) réduisent sensiblement l'écart qui les sépare de la première place. Wurz préserve sa 9ème place, tandis que Webber et Coulthard remontent aux 10ème et 11ème rangs à égalité de points (8). Au classements constructeurs, Ferrari perd encore deux points sur McLaren (27 séparent maintenant les deux équipes), et Renault 4 sur BMW (29 longueurs d'écart). En marquant autant de points que l'équipe victorieuse (10), Red Bull grimpe à la 6ème place du championnat, à deux points de Williams. Toyota, Super Aguri, Honda, Toro Rosso et Spyker repartent sans rien.
Une stratégie brillante qui permet à Hamilton de gagner Une stratégie brillante qui permet à Hamilton de gagner
9 mai 2021
Lewis Hamilton a remporté son 98ème succès après avoir signé sa 100ème pole la veille. Et tout cela grâce à une brillante stratégie de son é...


Hamilton franchit le cap des 100 poles à Barcelone Hamilton franchit le cap des 100 poles à Barcelone
9 mai 2021
Et de 100! Lewis Hamilton a signé un nouveau record historique hier en Espagne en s'octroyant sa 100ème pole. Q1 Les Williams et les Haas so...


Grand Prix d'Espagne Grand Prix d'Espagne
5 mai 2021
Ce week-end, nous nous retrouvons, à Barcelone et plus précisément sur le circuit de Montmelo pour la 4ième manche de la saison et le Grand Prix d...


Hamilton remporte la bataille au Portugal Hamilton remporte la bataille au Portugal
2 mai 2021
Les Mercedes s'élancent en première ligne et sont équipés de pneus mediums, tout comme les RedBull et Sainz. Bottas et Hamilton s'élancent par...


Les Mercedes s'élanceront devant les RedBull au Portugal Les Mercedes s'élanceront devant les RedBull au Portugal
1 mai 2021
Les Mercedes ont repris leur domination au Portugal et s'élanceront en première ligne devant les 2 RedBull. Q1 Les Alfa Romeo signent les pr...


Le Grand Prix du Canada est remplacé par la Turquie Le Grand Prix du Canada est remplacé par la Turquie
28 avril 2021
C'est désormais officiel: le Grand Prix du Canada n'aura pas lieu pour la 2ème année consécutive. Bien que le gouvernement canadien gère bien ...


Grand Prix du Portugal Grand Prix du Portugal
28 avril 2021
Ce week-end, le grand cirque de la Formule 1 débarque au Portugal et plus précisément sur le circuit de Portimao dans le désert de l’Algarve. ...


Des batailles à différents niveaux Des batailles à différents niveaux
21 avril 2021
Après seulement 2 courses, on peut déjà voir se dessiner une hiérarchie parmi les pilotes et écuries. C'est l'occasion de faire le point ensemble...


Plusieurs pénalités tombent à Imola Plusieurs pénalités tombent à Imola
18 avril 2021
Les commissaires ont eu du boulot après la course et les multiples incidents, ce qui modifie le classement de la course. La pénalité la plus ét...


Verstappen s'impose en patron à Imola Verstappen s'impose en patron à Imola
18 avril 2021
La pluie s'est invitée en Italie, ce qui remet toutes les stratégies en question. La plupart des pilotes ont chaussée les pneus intermédiaires,...


Plus de news>>

Alonso vainqueur d'une course folle !
Sources : Nextgen-Auto.com Motorsport | Motorsport.com | Stats F1 | F1.com


© Super F1 | R. HERMAN - 2004-2021 - Tous droits réservés. | Partenaires | Contact