Super F1
facebook twitter favori

Course : nouvelle victoire de Raikkonen !


Posté le 8 juillet 2007 - 00:00 par Toby Ratantely

images/22440.jpg Pas de risque de pluie pour cette course qui s'annonce extrêmement serrée entre les Ferrari et les McLaren-Mercedes. L'équipe anglaise a un léger avantage sur la grille de départ, mais la méconnaissance des stratégies laisse de bon espoirs aux quatre protagonistes pour la victoire.

Alors que les voitures sont en place sur la grille, on remarque que Ferrari et McLaren ont opté pour deux philosophies distinctes : pneus durs sur les MP4-22, pneus tendres sur les F2007, qui espèrent sans doute faire la différence au départ. Mais déjà, à l'issue du tour de formation, un premier coup de théâtre survient : Felipe Massa a calé ! Un second tour de chauffe est donné, le temps d'évacuer la F2007 de la piste. Le Brésilien peut finalement redémarrer, mais doit alors s'élancer des stands, en dernière position... A l'extinction des feux, Hamilton se déporte tout de suite vers la droite de la piste pour ne laisser aucune chance à Raikkonen de le déborder. Alonso et Kubica restent aux 3ème et 4ème rangs, en revanche Ralf Schumacher a rétrogradé à la 8ème place, au profit de Kovalainen (5ème), Fisichella (6ème) et même Heidfeld (7ème).

Dans les premiers tours, c'est évidemment Felipe Massa qui fait le spectacle dans sa remontée vers le haut du classement. Parti 22ème, il se classe 19ème à l'issue du premier tour et 16ème une boucle plus tard. Au bout d'une dizaine de tours, il est déjà revenu sur Coulthard et Rosberg (lui aussi en pleine remontée depuis sa 17ème place de grille) qui se battent pour la 11ème place. Nico tente de faire l'extérieur à DC, mais l'Ecossais ne cède pas et les deux voitures se touchent. Ceci profite à Massa qui passe la Williams, puis la Red Bull dans le tour suivant. La Ferrari est alors déjà revenue dans le top 10 car l'autre de Red Bull de Webber, alors 9ème, abandonne aux stands suite à un nouveau problème mécanique. Dans le 11ème tour, Trulli est débordé à son tour par Massa pour le gain de la 9ème place. Quelques places devant, l'équipe intime Kovalainen par radio à laisser passer son équipier, plus rapide. Le Finlandais s'exécute.

En tête de la course, Hamilton ne distance pas Raikkonen, l'écart entre eux oscillant entre 0"5 et une seconde au fil des tours. Alonso, que l'on dit plus chargé en essence, tient relativement bien le rythme puisqu'il se maintient à environ 3"5 de son équipier. De surcroît, au fil des tours, Hamilton baisse progressivement la cadence, à tel point que Raikkonen se retrouve collé dans les échappements de la McLaren. Dans l'enchaînement sinueux situé en fin de tour, le pilote Ferrari tente de faire l'intérieur à la McLaren sans succès, mais les deux voitures ont été tout près de s'accrocher.

Mais pour Kimi, la délivrance arrive au 16ème tour lorsque Hamilton s'arrête pour la première fois : il était bien le plus léger en essence, ce qui explique en partie sa performance de la veille. Lewis n'est pourtant pas le premier à s'arrêter puisque Kovalainen et Rosberg ont stoppé dans la boucle précédente. Pendant ce temps, Raikkonen cravache : il parcourt le 17ème tour en 1'20"638, ce qui restera la meilleur performance du jour. Le pitstop intervient au 18ème tour : malgré un arrêt assez long (9"1), il repart devant Hamilton ! Si l'Anglais fait une mauvaise opération, son équipier Alonso est en passe d'effectuer une excellente affaire. L'Espagnol force l'allure jusqu'à son propre arrêt deux boucles plus tard : 6"3 ! Il repart logiquement devant ses deux rivaux. L'ordre du trio de tête s'est ainsi inversé.

Derrière les trois leaders, les positions ont également évolué. Fisichella s'est arrêté au 16ème tour, Kubica au 17ème, et Heidfeld dans la 20ème boucle. Et c'est l'Allemand qui fait la bonne opération en ressortant devant les deux Renault, qui le précédaient avant la première vague de pitstops. Massa aussi a regagné du terrain : en retardant son arrêt jusqu'au 21ème tour, il a pu s'intercaler entre Fisichella et Kovalainen à la sortie des stands, en 7ème position. Les arrêts précoces des R27 ont lourdement pénalisé les deux pilotes. Fisico se voit bientôt remonter par la Ferrari de Massa, et un duel s'engage pour la 6ème place. Fisichella semble pourtant capable de résister à son rival. Schumacher n'a en tout cas plus ce souci puisqu'un problème mécanique le force à abandonner sa monoplace dans son garage, alors que des points étaient peut-être envisageables.

Retour en tête de la course où seuls Raikkonen et Alonso peuvent désormais prétendre à la victoire, car Hamilton a totalement lâché prise, visiblement en difficulté avec ses pneus durs. A mi-course, le voilà relégué à plus de dix secondes de son équipier. Même Raikkonen a du mal a tenir le rythme de son rival espagnol. De 2" à la sortie des stands, l'écart passe à 3" puis 4" au fil des tours. Et ce malgré la gêne occasionnée par l'un ou l'autre retardataire. A ce petit jeu, ce sont d'ailleurs plus souvent les attardés qui y laissent des plumes. En bagarre avec Speed, Wurz tente un passage en force sur l'Américain lorsque celui-ci laisse passer le leader Alonso. L'Autrichien prend l'avantage, mais le pneu avant gauche de la Toro Rosso accroche l'arrière-droit de la Williams. Bilan : un abandon pour Speed, et une place de perdue pour Wurz au profit de son équipier Rosberg. Tout ce petit peloton gagne néanmoins deux places lorsqu'enfin, les Honda passent par les stands, après 31 tours pour Barrichello et 33 pour Button, qui sont donc sur une stratégie à un seul arrêt.

Alors que les deux RA107 viennent d'effectuer leur premier ravitaillement, c'est déjà l'heure des seconds arrêts pour certains pilotes. Trulli, en grande difficulté, a stoppé au 33ème tour (il abandonnera quelques tours plus tard), Fisichella au 35ème. Et Alonso les imite dès le 37ème tour : le premier ravitaillement éclair a un prix... Kovalainen s'arrête dans la même boucle, Hamilton et Rosberg dans la suivante. Quant aux BMW, elles ravitaillent aux 40ème (Kubica) et 42ème (Heidfeld) passages. Et les Ferrari ? Toujours pas ! Raikkonen attaque tant et plus : peut-il refaire le coup de Magny-Cours ? Il stoppe dans le 43ème tour : moins de 7" d'arrêt, c'est suffisant pour rester en tête... Raikkonen répond ainsi à Alonso qui lui avait joué le même tour lors des premiers arrêts. Quant à Massa, il retarde son dernier pitstop jusqu'au 45ème tour : non seulement il repart loin devant Fisichella, mais aussi devant Heidfeld et non loin de Kubica. Restent 15 tours pour le Brésilien afin d'arracher la 4ème place.

Et dès lors, le principal intérêt de la fin de course résidera dans cette bataille. Si la Ferrari est bien la plus rapide, le Polonais résiste et ne se retrouve menacé qu'en de rares occasions, trop rares pour que Massa parvienne à ses fins... Idem plus loin dans le classement entre Button et Coulthard, en lutte pour la dernière place du top 10. Là encore, Coulthard ne se montrera jamais réellement menaçant pour son ami et compatriote, qui a tout de même gagné 8 places depuis le départ via son unique ravitaillement. Insuffisant toutefois pour que son équipe marque, Barrichello échouant à la plus mauvaise place, la 9ème, derrière les deux Renault qui ont à nouveau interverti leurs positions. Kovalainen est 7ème, Fisichella 8ème...comme sur la grille de départ.

Pas de bouleversement notable en tête de course jusqu'au drapeau à damier. Kimi Raikkonen remporte sa deuxième victoire consécutive après Magny-Cours, et devient le seul pilote vainqueur de trois courses cette saison. Le Finlandais revient à la troisième place du championnat pilotes et à 18 points de la tête du classement. Alonso possède également des motifs de satisfaction puisqu'en terminant deuxième, il devance pour la première fois Hamilton depuis quatre courses, l'écart dépassant les 30" sous le drapeau à damier. L'Anglais, en montant sur son 9ème podium consécutif, limite toutefois bien les dégâts puisqu'il garde 12 unités d'avance sur Alonso, toujours deuxième au championnat. Massa peut nourrir des regrets, puisqu'en terminant 5ème, il cède le troisième rang à son équipier au général. Par la même occasion, Ferrari manque une occasion de regagner du terrain sur McLaren au championnat constructeur (14 points des deux côtés, et toujours 25 d'écart au classement). Kubica, en revanche, s'octroie une fort probante 4ème place pour la deuxième fois consécutive. Avec Heidfeld 6ème, l'équipe BMW est bien installée à la 3ème place du championnat, et leurs pilotes aux 5ème et 6ème rangs du classement individuel. En effet, Renault, avec les 7ème et 8ème places, n'inscrit que 3 petits points (contre 8 à BMW) et voit l'équipe allemande s'éloigner dans les deux championnats (25 points d'écart là aussi au classement constructeurs). Seules les quatre écuries leaders ont augmenté leur capital de points aujourd'hui.
Une stratégie brillante qui permet à Hamilton de gagner Une stratégie brillante qui permet à Hamilton de gagner
9 mai 2021
Lewis Hamilton a remporté son 98ème succès après avoir signé sa 100ème pole la veille. Et tout cela grâce à une brillante stratégie de son é...


Hamilton franchit le cap des 100 poles à Barcelone Hamilton franchit le cap des 100 poles à Barcelone
9 mai 2021
Et de 100! Lewis Hamilton a signé un nouveau record historique hier en Espagne en s'octroyant sa 100ème pole. Q1 Les Williams et les Haas so...


Grand Prix d'Espagne Grand Prix d'Espagne
5 mai 2021
Ce week-end, nous nous retrouvons, à Barcelone et plus précisément sur le circuit de Montmelo pour la 4ième manche de la saison et le Grand Prix d...


Hamilton remporte la bataille au Portugal Hamilton remporte la bataille au Portugal
2 mai 2021
Les Mercedes s'élancent en première ligne et sont équipés de pneus mediums, tout comme les RedBull et Sainz. Bottas et Hamilton s'élancent par...


Les Mercedes s'élanceront devant les RedBull au Portugal Les Mercedes s'élanceront devant les RedBull au Portugal
1 mai 2021
Les Mercedes ont repris leur domination au Portugal et s'élanceront en première ligne devant les 2 RedBull. Q1 Les Alfa Romeo signent les pr...


Le Grand Prix du Canada est remplacé par la Turquie Le Grand Prix du Canada est remplacé par la Turquie
28 avril 2021
C'est désormais officiel: le Grand Prix du Canada n'aura pas lieu pour la 2ème année consécutive. Bien que le gouvernement canadien gère bien ...


Grand Prix du Portugal Grand Prix du Portugal
28 avril 2021
Ce week-end, le grand cirque de la Formule 1 débarque au Portugal et plus précisément sur le circuit de Portimao dans le désert de l’Algarve. ...


Des batailles à différents niveaux Des batailles à différents niveaux
21 avril 2021
Après seulement 2 courses, on peut déjà voir se dessiner une hiérarchie parmi les pilotes et écuries. C'est l'occasion de faire le point ensemble...


Plusieurs pénalités tombent à Imola Plusieurs pénalités tombent à Imola
18 avril 2021
Les commissaires ont eu du boulot après la course et les multiples incidents, ce qui modifie le classement de la course. La pénalité la plus ét...


Verstappen s'impose en patron à Imola Verstappen s'impose en patron à Imola
18 avril 2021
La pluie s'est invitée en Italie, ce qui remet toutes les stratégies en question. La plupart des pilotes ont chaussée les pneus intermédiaires,...


Plus de news>>

Course : nouvelle victoire de Raikkonen !
Sources : Nextgen-Auto.com Motorsport | Motorsport.com | Stats F1 | F1.com


© Super F1 | R. HERMAN - 2004-2021 - Tous droits réservés. | Partenaires | Contact