Super F1
suzuka   Grand Prix du JAPON - 0 J 0 H 0 M 0 S - 09 Octobre 2022 - 07H00   suzuka
facebook twitter favori

Hamilton ne tremble pas et s'impose


Posté le 5 août 2007 - 00:00 par Toby Ratantely

images/23642.jpg C'est sous une chaleur typiquement estivale que la course se déroule cet après-midi. La pluie n'est pas attendue.

A l'extinction des feux, les pilotes placés du côté gauche (et surtout propre) de la piste s'élancent mieux que leurs concurrents de la file de droite. Si Hamilton profite au mieux de sa pole, Heidfeld ne peut quant à lui rien faire pour contrer Raikkonen. Parti 6ème, Alonso se retrouve encore plus loin au terme du premier tour puisqu'il l'achève à la 8ème place. Même punition pour Massa, relégué au 16ème rang. En revanche, Kovalainen a gagné deux places et se retrouve 9ème.

Après une paire de tours, Hamilton paraît capable de creuser l'écart sur ses poursuivants puisqu'il compte déjà trois secondes d'avance sur Raikkonen et bien plus encore sur le reste de la meute. Quant à Alonso, il taille son chemin dans le peloton : deux manoeuvres de dépassement imparables sur Webber puis Kubica le ramènent à sa place de grille (6ème). Yamamoto est loin de ces considérations puisqu'une sortie de piste suite à un problème mécanique le contraint à l'abandon après 5 tours.

Après dix tours, Hamilton devance toujours Raikkonen d'environ trois secondes. Le Finlandais a bien stabilisé l'écart et l'on s'oriente vers un duel entre la McLaren et la Ferrari pour la gagne. Heidfeld est déjà à 10", devant Rosberg plus ou moins esseulé, Schumacher et Alonso, l'Espagnol étant bloqué par la Toyota. Mais impossible de tenter une attaque. Si la situation d'Alonso est délicate, Massa vit carrément un calvaire puisqu'il reste constamment à 1"5 de Sato, toujours au 16ème rang.

Afin de parcourir le moins de tours possibles en pneus tendres, sujets au phénomène de graining, de nombreux pilotes ont opté pour une stratégie à trois arrêts. C'est le cas de Heidfeld et de Rosberg, de même qu'Alonso croit-on, qui s'arrêtent pour la première fois au 17ème tour, Schumacher au 18ème. Une boucle plus tard, c'est au tour d'Hamilton, de Raikkonen, de Kubica, et Fisichella, le doute planant alors sur leur stratégie respective. Notons que Kimi s'est arrêté 1"2 de moins que son rival britannique. Webber et Trulli stoppent au 20ème tour, Coulthard au 26ème et Kovalainen au 27ème. Ces deux derniers n'effectueront vraisemblablement plus qu'un ravitaillement. Grand gagnant : Kubica, qui a passé R. Schumacher comme Alonso, là où l'Espagnol est toujours coincé par la TF107.

Retour en tête de course : l'écart entre Hamilton et Raikkonen se réduit inexorablement, la Ferrari étant aidée par une plus faible charge de carburant. Au 28ème tour, les deux voitures ne sont plus séparés que par huit dixièmes de seconde. Mais les possibilités de dépassement sont pour le moins limitées sur le Hungaroring, et Kimi est dans l'impossibilité de porter une vraie attaque. Idem pour son coéquipier, désespérément bloqué derrière la Super Aguri de Sato... jusqu'au premier ravitaillement de celui-ci, après 32 tours. A mi-course, le Brésilien n'est que 11ème derrière Coulthard, juste avant de ravitailler : 6"2 et des pneus tendres pour un relais très court.

On entre dans la deuxième vague de pitstops pour les pilotes ayant prévu de faire trois ravitaillements. Rosberg a effectué son deuxième arrêt dès le 32ème tour. Webber rentre au 40ème tour et chausse pour la troisième fois consécutive des pneus durs : il désormais certain qu'il s'arrêtera une troisième fois. Idem pour Heidfeld (41ème tour) et Kubica (42ème tour). En revanche, les Renault sont sur une stratégie à deux arrêts, et ce même si Fisichella s'arrête également dans la 41ème boucle.

Devant, Raikkonen paie la rapidité de son premier arrêt : il s'arrête au 46ème tour, pour la deuxième et dernière fois (pneus tendres). Hamilton profite encore de quatre tours de réserve d'essence avant de stopper à son tour ; il repart logiquement devant la Ferrari. C'est aussi dans la 50ème boucle que s'arrête... Alonso, qui a effectué un très long deuxième relais et qui ne s'arrêtera plus. Il parvient (enfin) à repartir devant Ralf qui s'était arrêté deux tours plus tôt.

Le point sur le classement à dix-sept tours de l'arrivée : Hamilton mène devant Raikkonen, qui après être reparti à 4" de la tête, est à nouveau remonté à une seconde, voire moins de Lewis. Heidfeld, Kubica et Rosberg sont respectivement 3ème, 4ème et 5ème, mais doivent passer par les stands une dernière fois. C'est chose faite au 54ème tour pour Nick, dans la boucle suivante pour Nico, et au 58ème tour pour Robert. Bilan des opérations : Alonso a regagné deux places au détriment de Kubica et Rosberg (qui se retrouve également derrière Schumacher), mais Heidfeld a réussi à se maintenir devant l'Espagnol, de peu. L'Allemand est donc 3ème devant Alonso, Kubica, Schumacher et Rosberg.

Les derniers tours ne sont donc pas de tout repos pour McLaren-Mercedes : Hamilton est pourchassé par Raikkonen pour la première place, tandis qu'Alonso reste à l'affût derrière Heidfeld pour le gain du podium. Mais les positions ne changeront plus jusqu'à la fin de course, dépasser étant très difficile voire impossible. Même Massa, résigné en 13ème position, est dans l'incapacité de prendre l'avantage sur Fisichella, pourtant bien pâle aujourd'hui.

Lewis Hamilton remporte donc la troisième victoire de la saison et de sa carrière après avoir signé la pole position par la force des choses. L'Anglais a bien failli s'octroyer son premier hat-trick, mais Raikkonen, son dauphin a mis un point d'honneur a réaliser le meilleur tour en course... dans l'ultime boucle, comme l'aurait fait un Michael Schumacher en son temps. Un excellent Heidfeld termine 3ème pour la deuxième fois consécutive sur le Hungaroring, devant un Alonso qui peut nourrir des regrets. Un ton en-dessous de son équipier tout le week-end, Kubica sauve malgré tout quatre bons points, là où Schumacher fait plus que doubler son score au championnat avec cette sixième place (de 2 à 5 points). 7ème, Rosberg marque enfin après une longue période de disette, tandis que Kovalainen doit se contenter, à nouveau, d'un petit point malgré une course honorable.

Au championnat pilotes, Hamilton creuse à nouveau l'écart sur ses rivaux : 7 points de mieux qu'Alonso, et déjà 20 de plus que Raikkonen et 21 que Massa, qui repart bredouille. Le classement constructeurs est soumis à réserve en raison de l'appel de McLaren envers le retrait de ses points.
Présentation du Grand Prix du Japon Présentation du Grand Prix du Japon
4 octobre 2022
La Formule 1 continue sa tournée asiatique au Japon, une piste où la Formule 1 ne s'est plus rendue depuis 3 ans. Pour la première fois depuis 2...


Perez remporte une course chaotique à Singapour Perez remporte une course chaotique à Singapour
2 octobre 2022
Le déluge s'est abattu sur le circuit de Singapour si bien que la procédure de départ doit être relancée et le départ est décalé d'une heure. ...


Nouvelle pole pour Leclerc à Singapour Nouvelle pole pour Leclerc à Singapour
2 octobre 2022
Pour ce Grand Prix de Singapour, les esprits ne sont pas qu'à penser à la course. Depuis le début du week-end, des rumeurs suggèrent que RedBull e...


Guanyu Zhou prolonge pour 2023 Guanyu Zhou prolonge pour 2023
27 septembre 2022
C'est désormais officiel, l'équipe Alfa Romeo affiche complet pour la saison 2023 avec Valtteri Bottas et Guanyu Zhou. Le duo de cette année est...


Présentation du Grand Prix de Singapour Présentation du Grand Prix de Singapour
26 septembre 2022
De retour après 2 ans d'absence pour raison de coronavirus, The Night Race fait son retour avec ce circuit urbain dans les rues de Marina Bay. Cir...


La saison 2023 se met en place La saison 2023 se met en place
23 septembre 2022
On approche de la fin de l'année 2022 où l'on attend de savoir quand Max Verstappen remportera son second titre de champion du monde et pour 2023, l...


Clap de fin pour Colton Herta Clap de fin pour Colton Herta
17 septembre 2022
La FIA a décidé de rester intransigeante et n'accordera de dérogation par rapport à la super-licence de Colton Herta. Pour rappel, RedBull s'in...


Toute l'attention est désormais portée sur Nyck de Vries Toute l'attention est désormais portée sur Nyck de Vries
15 septembre 2022
Elu pilote du jour au Grand Prix d'Italie, Nyck De Vries a fait forte impression pour son premier Grand Prix où il a marqué 2 points pour l'écurie ...


Verstappen termine en tête derrière la Safety-Car à Monza Verstappen termine en tête derrière la Safety-Car à Monza
11 septembre 2022
La grille de départ a été modifiée avant la course, Verstappen s'élancera 7ème. Au départ, Leclerc s'élance parfaitement avec Russell à se...


Leclerc décroche la pole devant les Tifosi Leclerc décroche la pole devant les Tifosi
10 septembre 2022
Pour ce Grand Prix d'Italie, Ferrari arbore une livrée et des combinaisons spéciales à l'occasion du 75ème anniversaire de la marque. Carlos Sainz...


Plus de news>>
Hamilton ne tremble pas et s'impose
Sources : Nextgen-Auto.com Motorsport | Motorsport.com | Stats F1 | F1.com


© Super F1 | R. HERMAN - 2004-2022 - Tous droits réservés. | Partenaires | Contact