Super F1
barcelone   Grand Prix d'ESPAGNE - 0 J 0 H 0 M 0 S - 22 Mai 2022 - 15H00   barcelone
facebook twitter favori

Imola 1994. 15 ans...


Posté le 1 mai 2009 - 00:34 par Nathan Lohéac

images/ps002.jpg
Le Vendredi 29 avril 1994 a débuté le « week-end le plus noir de l’histoire de la F1 ». De 1950, date du premier championnat du monde, à 1994, la formule 1 a déjà connu les décès d’un trop grand nombres de pilotes sur la piste. A chaque fois, ce fut un moment tragique et épouvantable. Mais le GP de Saint Marin 1994 aura vu 2 pilotes décéder, et se dérouler de nombreux incidents. Certains ont choisi d’oublier ce moment, de l’effacer de leur mémoire. Mais rien ne pourra jamais faire oublier à un fan de formule 1 ce week-end de 1994, et, 15 ans après, Superf1.be s’allient avec tous ceux qui le désire afin de rendre un nouvel hommage aux victimes du GP le plus noir de l’histoire.

Souvenez-vous... Il y a 15 ans, le 29 avril était également un vendredi. Rubens Barrichello a offert, dès la première séance d’essais qualificatifs, un spectaculaire accident qui aurait pu sonner comme un avertissement. Sa Jordan a littéralement décollé, et s’est envolé jusqu’à rencontrer une barrière de pneus. Le brésilien s’est cassé le nez et un bras. Il s’en tire très bien, relativement aux événements qui vont suivre. Son accident a tout de même remis en question certains pilotes, comme Damon Hill qui a déclaré « Nous avons continué les qualifications rassurés car nos voitures étaient solides comme des tanks : nous pouvions être secoués mais pas blessés »

Le samedi, 10 minutes après le départ de la dernière séance de qualifications, Roland Ratzenberger, jeune débutant chez Simtek Ford, se retrouve dans le mur. Accident sans gravité puisque seul son aileron avant est touché. L’Autrichien décide de ne pas repasser aux stands et de se lancer dans un nouveau tour chronométré. Mais la voiture, avec un tel aileron avant, est devenue totalement incontrôlable. Ratzenberger ne pourra pas éviter un impact avec le mur de la « Villeneuve Curva » et décèdera, comble de l’ironie, dans ce virage portant le nom d’un grand pilote tragiquement disparu en GP quelques années plus tôt. Le dernier pilote décédé au volant d’une Formule 1 était Elio De Angelis, suite à un accident lors d’essais au Castellet. Les pilotes sont bouleversés. Ils hésitent tous à prendre le départ. Ils connaissent les risques de leur métier, mais le fait de voir concrétisés leurs pires cauchemars est évidemment un spectacle dramatique. Ayrton Senna, triple champion du monde, est parmi eux. Qualifié en pole position, il décide, après bien des hésitations, de prendre le départ de la course. Dans sa monoplace, il embarque un drapeau Autrichien à brandir dans le tour d’honneur en cas de victoire, à la place de son traditionnel drapeau Brésilien. Il veut se rendre sur les lieux de l’accident, pour chercher à comprendre ce qui a bien pu se passer. Les commissaires lui refusent l’accès.

Senna a signé à Imola sa 65e et dernière pole position. Recordman en la matière, il ne sera égalisé qu’en 2006, par Schumacher, qui le battra sur ce même circuit. Schumacher totalisait 68 poles à la fin de sa carrière. C’est donc Ayrton Senna qui part en tête du grand prix d’Imola 1994 (1’21’’548), devant Michael Schumacher (1’21’’885), Berger, Hill et Lehto.
Le départ sera très spectaculaire. JJ Lehto, 5e au départ, cale sur la grille. Derrière, ses concurrents parviennent tous à l’éviter, à l’exception de Pedro Lamy, élancé en 22e position, qui viendra heurter la monoplaces de Lehto. Heureusement, les plus graves dégâts de cet accrochage ont été matériels. Mais les débris, volant par dessus le grillage de sécurité séparant les spectateurs de la piste, ont quand même blessés 9 spectateurs. La voiture de sécurité entre alors en piste pour 3 tours, puis laisse s’échapper la meute une fois la piste nettoyée. Au tour suivant, la FW16 de Senna sort violemment de piste à la hauteur de Tamburello. Une sortie de piste qui serait due à une mauvaise soudure suite à la réduction de la colonne de direction de la monoplace de Senna. Le triple champion du monde a réussi à freiner d’une centaine de Km/h sa Williams, mais la FW16 a tout de même connu un choc à plus de 210 km/h. Sa roue avant droite part, et le coup mortel sera porté à Senna par un bout du triangle de suspension qui est venu transpercer la visière du brésilien. Cependant, la raison officielle de l’accident n’a jamais été dévoilé, même si on pense que la sortie de piste est due à une mauvaise soudure suite à la réduction de la colonne de direction de la monoplace de Senna. Michele Alboreto déclara d’ailleurs cette phrase désormais célèbre : Franck Williams dit qu’il a toujours admiré Senna. Qu’il le prouve en admettant que le meilleur pilote du monde ne s’est pas tué suite à une faute de pilotage. Il lui doit cette ultime marque de respect. Toutes les monoplaces ont été rappelées à leur stands. Une bourde dans les stands Larrousse : L’écurie a autorisé Erik Comas à reprendre la piste alors qu’elle était encore neutralisée. Il approchait très rapidement des lieux du tragique accident et aurait pu amplifier le désastre s’il n’avais pas été ralentit par des commissaires de piste restés en retrait sur le circuit.

Le Grand Prix redémarra 37 minutes exactement après l’accident. Berger s’installa au commandement de la course mais du l’abandonner, laissant Schumacher voler vers la victoire. Alboreto faillit causer un nouveau drame en perdant une roue dans l’allée des stands, blesasnt 2 mécaniciens. Larini termina 2e, signant le seul podium de sa carrière. Häkkinen 3e, Wendlinger 4e, Katayama 5e et Damon Hill 6e, avec le meilleur tour en course ‚1’24’’335 au 10e tour). Le podium, en hommage à Ratzenberger et Senna, se fit sans champagne.

Le décès de Senna a été annoncé officiellement après le GP.

Suite à ce drame, le GPDA (association des pilotes de course) repris du service. Il aura fallu un week end comme celui là pour que des mesures de sécurité soient prises. Les pilotes étaient choqués. Je me suis enfermé chez moi, à Monaco [Gp suivant St Marin]. Je n’avais plus envie de rien, et surtout pas de courir. L’écurie avait prévu des essais privés à Silverstone. Flavio Briatore a su trouver les mots pour me convaincre. Je lui ai dit qu’au terme de ces essais, je prendrai une décision. J’ai d’abord fait un tour de voiture de tourisme. Dans certains virages, je me disais : « Si tu sors là, les conséquences peuvent être les mêmes que pour Senna ou Ratzenberger. » Mais quand je suis remonté dans ma Benetton, toute appréhension a disparu. J’étais de nouveau pilote de course. a déclaré Schumacher quelques temps après.

15 ans plus tard, il faut admettre que, même si la formule 1 n’a plus du tout le même visage qu’auparavant, elle s’est beaucoup améliorée en matière de sécurité. L’exemple le plus frappant en est la sortie de piste de Robert Kubica à Montréal, en 2007 (37e tour). Dieu seul sait ce qui serait arrivé à Kubica si l’accident avait eu lieu 15 années plus tôt. Les circuits modernes comprennent énormément de dégagements, les anciens circuits ont été modifiés, tout comme les performances des voitures, etc.

Faut-il à tout prix un événement tragique pour changer les choses ? Quoiqu’il en soit, nous pouvons simplement constater que St Marin 94 n’est pas le seul exemple : Il aura fallu attendre un accident qui aurait pu coûter la vie à Lauda en 1976 pour que le GP du Nurbürgring sur le Nordschleife soit sérieusement remis en cause. Le circuit Gilles Villeneuve n’a été modifié qu’après le spectaculaire accident de Kubica.

Ce triste anniversaire méritait un hommage à Ayrton Senna et Roland Ratzenberger. Il méritait de rappeler aux fans les risques courus par les pilotes de grand prix.

Citations : « Dossier Schumacher » (Xavier Chimits, éditions Solar)
Présentation du Grand Prix d'Espagne Présentation du Grand Prix d'Espagne
18 mai 2022
Un des circuits les plus connus par les pilotes car souvent utilisé en essais privés, le circuit de Barcelone accueille la 6ème manche de ce champi...


Verstappen s'impose de manière impériale à Miami Verstappen s'impose de manière impériale à Miami
9 mai 2022
Les voitures se positionnent et ce sera bientôt le premier Grand Prix de Miami. Mais les Aston Martin ne sont pas sur la grille, les voitures ont ren...


Leclerc en pole, 1ère ligne Ferrari à Miami Leclerc en pole, 1ère ligne Ferrari à Miami
7 mai 2022
La Formule 1 a débarqué pour une grande première à Miami où c'est sold-out dès le samedi. Les Américains sont venus en masse ainsi que des V...


Présentation du Grand Prix de Miami Présentation du Grand Prix de Miami
2 mai 2022
Nouveau venu de la saison 2022: le Grand Prix de Miami. Construit autour du Hard Rock Stadium, le circuit de Miami est urbain, se parcoure dans le ...


Week-end parfait pour Max Verstappen Week-end parfait pour Max Verstappen
24 avril 2022
La pole, la victoire du sprint, de la course et le meilleur tour. Max Verstappen a tout gagné ce week-end et marqué le maximum de points possibles, ...


Verstappen remporte la course sprint sur le fil Verstappen remporte la course sprint sur le fil
23 avril 2022
C'est parti pour la première course sprint de la saison. Verstappen a signé la pole hier mais au départ, Leclerc s'envole et prend le commandeme...


Verstappen bat Leclerc pour la pole à Imola Verstappen bat Leclerc pour la pole à Imola
22 avril 2022
La pluie s'est invitée sur le circuit d'Imola durant la 1ère séance d'essais libres et c'est sur une piste humide que va débuter la séance qualif...


Grand Prix d'Emilie-Romagne Grand Prix d'Emilie-Romagne
18 avril 2022
De retour pour la 3ème année consécutive en tant que Grand Prix d'Emilie Romagne et non plus en tant que Grand Prix de Saint-Marin comme autrefois,...


Leclerc gagne sans opposant à Melbourne Leclerc gagne sans opposant à Melbourne
10 avril 2022
Le public australien est présent en monde pour le retour de la F1 en Australie, c'est sold-out. Leclerc prend un excellent départ devant Verstapp...


Leclerc prend la pole en Australie devant les RedBull Leclerc prend la pole en Australie devant les RedBull
9 avril 2022
Un circuit de Melbourne raccourci qui annonçait jusqu'à 4 zones DRS mais par sécurité, cela a été réduit à 3. On s'attend à un nouveau due...


Plus de news>>
Imola 1994. 15 ans...
Sources : Nextgen-Auto.com Motorsport | Motorsport.com | Stats F1 | F1.com


© Super F1 | R. HERMAN - 2004-2022 - Tous droits réservés. | Partenaires | Contact