Super F1
sakhir   Grand Prix du BAHREIN - 0 J 0 H 0 M 0 S - 05 Mars 2023 - 16H00   sakhir
facebook twitter favori

Le point à la mi-saison


Posté le 1 juillet 2008 - 15:39 par Nathan Lohéac

images/1214137802.jpg Les pilotes et leurs écuries arriveront en Angleterre pour le 9e des 18 grands prix de la saison. L’occasion de faire un point sur le début de saison des participants.

Avec 91 points et ses deux pilotes dans le top 3 du championnat du monde des conducteurs, la Scuderia Ferrari a vraiment dépassé ses objectifs. La plus grosse concurrence devait venir de la part de McLaren, mais les flèches d’argent accusent un retard de 33 points sur l’écurie Italienne, et la surprise BMW s’est intercalée entre les deux rivaux.

Avec 3 victoires, 3 poles positions et 5 podiums, Felipe Massa est au dessus des attentes des tifosis. Le Brésilien a connu un début de saison difficile et a été particulièrement lent à s’adapter aux suppressions des aides au pilotage. Il mène actuellement pour la première fois de sa carrière le championnat du monde des pilotes de Formule 1, ce qui montre qu’il a réussi à se réveiller à temps.

Kimi Räikkönen, champion du monde en titre, est à la hauteur de sa dernière saison. 2 victoires, 2 poles positions et 2 podiums également, le Finlandais a retrouvé sa ‘poisse’ d’antan sur les 3 derniers grands prix : La perte de contrôle de sa monoplace à la sortie du tunnel à Monaco s’est soldée par un accrochage avec Adrian Sutil (dommage pour ce-dernier qui allait marquer ses premiers points). Au grand prix du Canada, Hamilton n’a pas vu le feu rouge des stands et s’est encastrée dans la monoplace du Finlandais, nouvel abandon. Enfin, au grand prix de France, Räikkönen (pole position et meilleur tour) aurait sans doute gagné s’il n’avait pas perdu son pot d’échappement à la mi-course, laissant Felipe Massa s’envoler vers la victoire (et la tête du championnat). Mais il a tout de même eu de la chance dans son malheur en parvenant miraculeusement à terminer en 2nd position. En tout cas, Kimi, malgré toutes ses péripéties, est pour le moment 3e du championnat, 5 points seulement derrière Massa, leader actuel. A noter les belles performances de Räikkönen du côté des meilleurs tours en course (en France, il a signé son 5e MT consécutif !)

La deuxième force du championnat n’est pas celle attendue. McLaren, qui aurait remporté le championnat du monde des constructeurs 2007 (sans son déclassement), était attendue comme principale rival de l’écurie Ferrari. Mais non, la surprise 2008 est BMW. Avec 2 pilotes dans le top 5, l’écurie Allemande dépasse toutes les attentes. Avec 74 points ((17 de retard sur Ferrari, 16 d’avance sur McLaren), BMW stagne en 2nd position du championnat du monde des constructeurs.

La principale surprise du championnat, sans qui BMW ne serait pas 2e, est incontestablement Robert Kubica. Le Polonais, après avoir frôlé la mort lors de l’édition 2007 du GP du Canada, sort vainqueur de l’édition 2008 entrant ainsi dans le cercle restreint des 99 vainqueurs en F1. Son palmarès 2008 est impressionnant. Malgré son abandon en Australie, il est monté 4 fois sur le podium, a signé une pole position, une victoire et n’a jamais terminé au-delà de la 5e place (France 2008). Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’il soit actuellement 2e du championnat du monde des pilotes, entre les deux pilotes Ferrari, à 2 points seulement de Massa.

Nick Heidfled est légèrement plus décevant. Avec sa 2e place lors du premier GP de la saison (Australie 2008), on s’attendait à voir Heidfeld dominer Kubica chez BMW. Finalement, l’Allemand n’aura terminé que 2 fois sur le podium. Il termine tout de même assez régulièrement dans les points (5 fois en 8 GP) ce qui lui vaut une 5e place méritée au championnat du monde des conducteurs. Toutefois, Nick Heidfeld lâche à chaque course un peu plus la tête du championnat. Il est maintenant à 20 points de Massa, et compte un retard de 10 points sur Hamilton, 4e.

L’écurie McLaren est devancée à la surprise générale par BMW. Les flèches d’argent ne semblent plus être dans le coup pour le titre des constructeurs. Ferrari s’échappe en tête, BMW suit à peu près, mais McLaren totalise un retard de 33 points sur l’écurie au cheval cabré. Un retard énorme quand on sait qu’une double victoire rapporte 18 points à l’écurie, et que les adversaires peuvent également marquer des points lors d’une double-victoire

En 4e position du championnat, Lewis Hamilton n’est pas à la traîne. Avec 10 points seulement de retard sur Massa, le Britannique (qui menait le championnat en entrant au Canada) a encore largement le temps de se refaire et peut encore jouer le titre. 2 victoires, 2 poles positions et 5 fois dans les points suffisent à Hamilton pour être 4e du championnat des pilotes. Toutefois, il faut impérativement qu’il obtienne un bon résultat au grand prix d’Angleterre s’il veut rester en course pour la couronne mondiale

Plus décevant, et plus poisseux aussi (décidément, les Finlandais n’ont pas de chance !), Heikki Kovalainen n’a signé qu’un seul podium (Malaisie 2008) depuis le début de la saison. Victime la plupart du temps de sa mécanique et des aléas de la course, Kovalainen ne peut presque plus rien faire pour le titre. C’est encore mathématiquement possible qu’il soit champion du monde, mais ses chances sont très minces. 10 grands prix et 28 points à rattraper pour Heikki… Le remplaçant d’Alonso devra attendre l’année prochaine pour avoir une chance de jouer dans la cour des grands. Laissons lui le temps de s’habituer à sa monoplace.

Passons maintenant à Red Bull. Jusqu’au dernier GP, Red Bull était indiscutablement la 4e force du championnat. Au moins une Red Bull dans les points à chaque grand prix, c’est bon signe pour l’écurie Autrichienne. Hélas pour eux, les points marqués à chaque course sont petits et donc ne font pas progresser l’écurie rapidement au championnat des constructeurs. Mais au moins, on sait que la Red Bull n’est pas sans potentiel et que ses pilotes savent l’exploiter. Depuis le GP de France, Red Bull (24 pts) n’a plus qu’un avance très faible de 1 point sur Toyota (23 pts)

Webber, 8e du championnat des pilotes, fait jeu égal avec Trulli en nombre de points (18). 6 fois dans les points, il est régulier et apporte beaucoup à l’équipe. Mais il marque peu de points à chaque fois. Par exemple, il a terminé à 3 reprises en 7e position, ce qui lui apporte au total 6 points, soit les points d’une 3e place. Ses adversaires les plus dangereux seront Trulli, Kovalainen (sur qui il ne compte que 2 points de retard) et Fernando Alonso, qui a pour le moment 8 points de retard, mais Alonso semble plus apte à frapper fort depuis quelques GP.

David Coulthard, l’un des pilotes les plus expérimentés du plateau. Souvent à la porte des points (9e à trois reprises depuis le début de la saison), DC n’a marqué qu’une fois cette année : 3e au GP du Canada. Il est expérimenté et sa science lui permet encore de se faire respecter sur le circuit, même s’il ne joue plus depuis longtemps le titre mondial. Avec 6 points, lui aussi est aux prises avec une Toyota (Glock, 5 points). L’Ecossais pourrait arrêter sa carrière à la fin de la saison.

Toyota est sortie de nulle part. Perdue en plein milieu du championnat, la 3e position de Trulli au GP de France donne l’occasion à ses adversaires de se poser des questions. Cela fait quelques GP que Toyota a une meilleure forme, cela se voit à l’œil nu ! 1 point seulement de retard sur Red Bull. 1 seul point pour prendre la 4e place du championnat des constructeurs. Il y a de quoi être content pour l’écurie Japonaise qui a longtemps stagnée en F1.

On sait que Trulli ne manque pas de qualités de pilotage. Sans quoi il n’en serait pas à 192 engagements. Mais cela faisait longtemps qu’on ne l’avait pas vu aux avants postes. Il n’était pas monté sur le podium depuis 2005 ! Son podium au GP de France prouve que Toyota va mieux, car Trulli est un bon pilote mais qui ne montre pas grand-chose avec une voiture du milieu de gamme. 5 fois dans les points pour l’Italien, cela prouve qu’il a encore sa place en F1.

Glock avait fait un essai peu concluant en 2004 chez Jordan. Puis (en coupant un pue l’histoire) i la remporté le GP2 en 2007. Comme Rosberg. Comme Hamilton. Et le voilà à nouveau en F1, chez Toyota maintenant. Après un début calamiteux (2 abandons), Glock frôle les points lors du troisième GP (9e) et jouera au milieu du peloton. Au Canada, il termine 4e et inscrit ses premiers (et seuls) points. En France, il signe une belle qualification mais se perdra au milieu du peloton assez rapidement.

Avec 15 points au compteur 2008, Williams, c’est plus ce que c’était ! L’écurie Britannique s’en sort modestement en milieu de grille avec beaucoup de moyens, mais seulement 15 points au compteur. Un fils de champion du monde (Rosberg) et d’ancien pilote de F1 (Nakajima), les deux pilotes ont pour point commun l’expérience de leurs pères.

Pourtant, Rosberg est loin des espérances. 8 points en 8 courses, soit une moyenne (facile à calculer !) d’un point par course. C’est peu pour l’ex champion du monde de GP2 que l’on attendait à un meilleur niveau.

Quant à Nakajima, il s’en sort plutôt bien pour un ‘débutant’ dont on parle très peu. Il a commencée l’année dernière en remplaçant occasionnellement, puis définitivement Alexander Wurz. (Brésil 2007). Son meilleur résultat est sa 6e place lors du GP d’ouverture de la saison, 6e, 3 points d’un coup. Depuis, il a terminé deux fois 7e (Espagne et Monaco), ce qui lui vaut un total de 7 points. Médiocre en qualification (jamais en Q3, au mieux 12e, comme au Canada), Nakajima se débrouille bien en course puisqu’il est toujours arrivé mieux classé que lors du départ (excepté les abandons et le GP de France 2008, parti 15e, arrivé 15e).

Renault est en plein déclin. Après les 2 titres de champions du monde de Fernando Alonso (2005 et 2006), l’écurie Française à connue une saison désastreuse en 2007 avec Kovalainen et Fisichella, attendant patiemment le retour de Fernando au sein du team, car le double champion du monde n’avait pas sa place chez Ron Dennis. Finalement, Alonso est revenu et on aurait pu penser que Renault reviendrait aussi. Raté. La voiture n’est pas au niveau, et on sait qu’Alonso a pourtant des excellentes qualités de pilotes. Renault a décidé de se concentrer à nouveau sur la voiture de la saison prochaine, baissant les bras sur 2008.

Alonso est revenu au bercail. Résultat : 10 points en 8 courses. Trop peu pour un double champion du monde, vice-champion en titre. L’Espagnol n’a pas une voiture à son niveau, et bien que les dernières démonstrations de Renault soient plutôt positives, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Le grand prix du Canada en est un excellent exemple : bonne course qui se termine dans le mur. Alonso devrait continuer chez Renault la saison prochaine mais va participer activement au développement de la R29. De toutes façons, le titre 2008 n’est plus envisageable (38 points de retard !)

Piquet commence mal. Très mal. Plus mal encore que Kovalainen qui avait fait des débuts complètement décevants en 2007 au même poste. Lui aussi est un fils de champion du monde, et on s’attendait à beaucoup mieux de la part du Brésilien. 5 abandons en 8 courses (dont 2 accrochages et un accident), Piquet a tout de même décoincé son compteur de points du 0 lors du GP de France. Et il faut avouer que sa prestation était plutôt encourageante (dépassement osé sur Alonso). En même temps, il avait de quoi être motivé car les rumeurs parlaient déjà d’un remplacement du fils du triple champion su monde avant la fin de la saison. Peut être est il enfin parti pour montrer ce qu’il a dans le ventre. Il e devra pas se contenter de ses 2 points s’il veut rester, car sa situation reste tout de même précaire.

Honda pourrait réussir en F1. Avec le pilote le plus expérimenté de l’histoire de la F1, un pilote talentueux qui a raté ses occasions et énormément de moyens, l’écurie Japonaise pourrait être beaucoup mieux placée. Hélas, ce n’est pas le cas. Le premier grand prix était pourtant de bonne augure, puisque Barrichello a réussi l’exploit de terminer 6e (vu les résultats de 2007, c’était un exploit). Bon, d’accord, il a été déclassé, mais au moins il a montré que Honda était capable de terminer dans les points.

Barrichello n’a été classé que 2 fois dans le top 10 depuis le début de la saison, et a récolté un total de 5 points. C’est bien peu pour l’homme-qui-a-couru-le-plus-de-GP. Il a quand même secondé le pilote le plus titré de tous les temps, couru en même temps que quelques uns des plus grands pilotes de l’histoire, remporté plusieurs courses, couru pour l’écurie au palmarès le plus impressionnant, et bénéficié d’une expérience sans égal. Mais sa carrière semble terminée. Il faut dire que la Honda n’est bonne à rien, comme les autres années. On regrette le temps des British American Racing qui avaient offerts une victoire à Button en Hongrie, et qui nous avait fait croire que Sato serait un des prochains conquérants au titre lors du GP des Etats-Unis.

Button, justement, est, tout le monde le sait, un pilote talentueux. Il a commencé par Williams, a continué chez BAR, et tout le monde aurait pu parier qu’il serait un jour champion du monde. Mais il est resté chez BAR (ce qui, en soit, n’était pas une mauvaise chose car BAR s’en sortait bien en course) alors qu’il aurait pu passer chez McLaren ou retourner chez Williams. Puis BAR a été rachetée par Honda. Et voilà que Button est en fond de grille. 3 points en 8 grands prix, pour quelqu’un qui aurait pu être champion du monde, c’est… un piètre score. Il est passé à côté de quelque chose et ne peut plus rien faire pour le reste de la saison. Il est condamné terminer 2008 en rentrant péniblement dans les points. La fin de la saison sera certainement à l’image du début pour les pilotes Honda : médiocre.

Toro Rosso nous a fait rêver. On a cru à Vettel, on a cru à Bourdais. Et puis finalement, 7 points en 8 GP. Et puis il y a cette histoire de vente. Toro Rosso doit disparaître la saison prochaine. Les pilotes devront donc trouver un volant autre part, et devront faire de leur mieux pour montrer leurs capacités avant la fin de la saison.

Mais Vettel a commencé la saison par 4 abandons (et est entré 2 fois dans les points les 4 courses suivantes) ce qui n’aide pas. Le plus jeune pilote de l’histoire a être entré dans les points(Etats-Unis 2007) a failli marquer des points en Australie. Mais a abandonné. Il a des capacités, c’est certain. Ses résultats à Monaco (5e) et Canada (8e) le prouvent. Il devra encore signer des bons résultats s’il veut un bon volant la saison prochaine.

Même chose pour Sébastien Bourdais. Son arrivée fracassante en Australie nous a fait penser qu’il entrerait régulièrement dans les points. Il a du abandonner 5 fois en 8 courses, et le reste du temps, il a terminé 13, 15 et 17e. (Il a été classé 7e en Australie malgré son abandon, alors 4e). Ce ne sont pas des résultats qui pourraient donner envie à une écurie, autre que Force India peut être, de prendre Bourdais la saison prochaine. Il est donc impératif pour lui de signer de meilleurs résultats d’ici la fin de la saison pour rester en F1.

Force India est la dernière force du championnat. Depuis que Super Aguri n’est plus là, c’est la seule écurie dont le compteur est resté à 0. L’histoire de l’écurie est longue. Force India est le rachat de Spyker. Spyker est le rachat de Midland. Midland est le rachat de Jordan. L’écurie Indienne est donc au bout d’une longue chaîne d’outsiders (excepté Jordan qui a le palmarès le plus garni du groupe). Le propriétaire de FI est riche et passionné, et devrait réengager son écurie la saison prochaine. Sûrement avec d’autres pilotes.

Fisichella est terminé. Il arrive en fin de carrière, a un long palmarès derrière lui. Il a commencé sa carrière il y a 12 saisons, a eu des hauts et des bas, et touche actuellement le fond. Il aurait du s’arrêter après sa piètre saison 2007 chez Renault, mais non, il a accepté un contrat avec une voiture encore moins bonne. 0 points en 8 GP, le reste de la saison ne promet rien de mieux.

Sutil n’est pas mauvais. Il avait impressionné tout le monde avec le meilleur temps d’une séance d’essais libres à Monaco, et à conforté l’opinion qu’on avait de lui sur le circuit monégasque. Il était à deux doigts d’ouvrir son score à Monaco mais a eu la malchance d’être suivi par Räikkönen… Quoiqu’il en soit, c’est un bon pilote et, même si McLaren (qui hésitait entre Kovalainen, Rosberg et Sutil) a choisi Heikki, il trouvera sûrement un volant l’année prochaine, souhaitons lui que ce soit un meilleur volant que l’actuel ! Il est probable qu’il parvienne à entrer dans les points avant la fin de la saison.

Un petit tour quand même du côté de Super Aguri. La deuxième partie de la saison ne se fera pas. Rappelons que Honda a décidé d’arrêter de fournir des châssis à Super Aguri, et que l’écurie de Aguri Suzuki n’avait pas assez de moyens pour être autonome. Un contrat a été en discussion avec un groupe allemand (Weigl) qui aurait pu subvenir à leur besoins pécuniers, mais le contrat n’a pas été signé, Super Aguri a donc arrêté ici sa saison, laissant Sato et Davidson sans volant. Sato pourrait revenir l’année prochaine, Davidson, c’est moins sûr.

La deuxième moitié de la saison parlera, les classements ne devraient donc pas beaucoup changer, et les batailles les plus intéressantes à suivre seront sans aucun doute celle pour le titre entre Räikkönen, Massa, Kubica et Hamilton côté conducteur, et celle de la 4e place du championnat constructeurs entre Toyota et Red Bull. A moins que BMW ou McLaren ne parviennent à remonter Ferrari…
Jeu de chaises musicales pour les teams principal Jeu de chaises musicales pour les teams principal
13 décembre 2022
A l'approche des fêtes de fin d'année, ça bouge dans les équipes de Formule 1. Tout d'abord chez Ferrari où Mattia Binotto a présenté sa dé...


Triplé Ferrari aux essais d'Abu Dhabi Triplé Ferrari aux essais d'Abu Dhabi
22 novembre 2022
Les écuries sont restées à Abu Dhabi afin d'y disputer les ultimes essais privés de la saison, permettant de tester les pneus Pirelli pour 2023 ma...


Verstappen s'octroie la victoire finale à Abu Dhabi Verstappen s'octroie la victoire finale à Abu Dhabi
20 novembre 2022
Dernière course de cette longue saison de 22 courses et la 1ère ligne est occupée par les RedBull bien décidées à s'octroyer les 2 premières pl...


Verstappen prend la dernière pole de la saison Verstappen prend la dernière pole de la saison
19 novembre 2022
C'est un Grand Prix d'Abu Dhabi sous le signe de l'émotion car chaque pilote a mis sa petite touche pour dire au revoir à Sebastian Vettel, le quadr...


Ricciardo retourne chez RedBull Ricciardo retourne chez RedBull
18 novembre 2022
C'est là que tout a commencé pour le pilote Australien qui n'aura plus de baquet pour la saison 2023. Après avoir quitté le giron RedBull fin 2...


Haas confirme Nico Hulkenberg pour 2023 Haas confirme Nico Hulkenberg pour 2023
17 novembre 2022
Guenter Steiner avait annoncé que l'annonce arriverait cette semaine et cela ne faisait plus aucun doute: Nico Hulkenberg sera bien de retour en 2023...


Présentation du Grand Prix d'Abu Dhabi Présentation du Grand Prix d'Abu Dhabi
16 novembre 2022
La saison 2022 de Formule 1 se termine, c'est le dernier Grand Prix qui se déroule sur le circuit de Yas Marina à Abu Dhabi. Une course qui déma...


Russell remporte sa 1ère victoire, le doublé pour Mercedes Russell remporte sa 1ère victoire, le doublé pour Mercedes
13 novembre 2022
Les Brésiliens en ont eu pour leur argent jusqu'à présent avec la pole de Magnussen et la course sprint remportée par George Russell, la course va...


Russell remporte la course sprint, les Mercedes en 1ère ligne Russell remporte la course sprint, les Mercedes en 1ère ligne
12 novembre 2022
Il fait sec pour la course sprint et tous les pilotes ont chaussé des pneus tendres, hormis Verstappen et Latifi qui ont opté pour les pneus mediums...


Magnussen réalise le coup de génie au Brésil Magnussen réalise le coup de génie au Brésil
11 novembre 2022
La pluie s'est invitée au matin sur le circuit d'Interlagos, la piste est humide mais il ne pleut plus et c'est en pneus intermédiaires que s'élanc...


Plus de news>>
Le point à la mi-saison
Sources : Nextgen-Auto.com Motorsport | Motorsport.com | Stats F1 | F1.com


© Super F1 | R. HERMAN - 2004-2023 - Tous droits réservés. | Partenaires | Contact