Super F1
redbullring   Grand Prix d'AUTRICHE - 0 J 0 H 0 M 0 S - 10 Juillet 2022 - 15H00   redbullring
facebook twitter favori

Raikkonen mène le GP d'Australie de bout en bout!


Posté le 18 mars 2007 - 00:00 par Toby Ratantely

images/raikkonen200703-2.jpg Il fait grand soleil et plus de 40° sur la piste au départ de ce premier GP. Notons que Massa a changé de moteur et partira donc dernier, vraisemblablement sur une stratégie décalée. A l'extinction des feux, Raikkonen est prompt, Heidfeld et Hamilton le sont encore plus et s'emparent des 2ème et 3ème places au détriment d'Alonso, relégué au 4ème rang ! Plus loin, Kovalainen a également bien démarré puisqu'il occupe le 11ème rang à l'issue du premier tour.

Dès les premières boucles, Raikkonen ne perd pas de temps et signe le premier meilleur tour en 1'28"580. Mais le principal intérêt se situe alors à l'arrière, où son coéquipier Felipe Massa tente de remonter le peloton, difficilement. Il gagne tout de même 5 places dans les 3 premiers tours et se retrouve dans une lutte à quatre opposant sa Ferrari, les deux Honda de Button (qui fait le bouchon) et Barrichello et la Red Bull de Coulthard.

La situation est encore incertaine concernant les quantités d'essence mais les premières tendances se dégagent déjà. Ainsi la Ferrari F2007 semble au-dessus du lot car après 6 tours, Raikkonen compte 4"2 d'avance déjà sur Heidfeld. Suivent Hamilton à 7", Alonso à 8"4, Kubica à 11"2 et Fisichella à 14". Les positions sont bien établies devant, en revanche c'est plus chaotique derrière avec Davidson et Sutil qui s'accrochent, même s'ils peuvent repartir l'un et l'autre.

Sur l'autre Spyker-Ferrari, Albers est moins heureux puisqu'il ouvre la liste des abandons après une grosse sortie, alors que les premiers ravitaillements commencent. C'est Heidfeld qui stoppe au 14ème tour, mais se retrouve par erreur à l'arrêt, ou presque, à l'entrée de la voie des stands : plusieurs secondes de perdues. Plus loin, Barrichello passe enfin son équipier, très lent, bientôt imité par Massa.

18ème tour : le leader Raikkonen s'arrête pour son premier ravitaillement, sans problème. La question est alors de savoir combien de tours supplémentaires pourront boucler les deux McLaren. Fisichella et Barrichello rentrent au 20ème tour, deux tours plus tard, la première Flèche d'Argent stoppe à son tour et surprise, il s'agit de celle d'Alonso. Hamilton (alors en tête !) fait de même une boucle plus tard et reste devant son équipier, malgré une gêne de la part de Sutil (pénalité à la clé). Les deux pilotes devancent en tout cas Kubica et Heidfeld, qui a perdu trois places dans sa mésaventure.

Certains ont décidé de retarder leur premier arrêt assez sensiblement, c'est le cas de Kovalainen (27ème tour) et Coulthard (28ème tour), dans une tentative désespérée de remonter après des qualifs ratées. Mais si l'un et l'autre prévoient un second ravitaillement, ce n'est pas le cas de Felipe Massa, qui s'arrête à mi-course pendant bien plus de 10", de quoi remplir son réservoir pour aller au bout de la course. Il était alors 5ème.

Peu après, Speed se place à son tour dans la liste des abandons, visiblement à cause d'un souci mécanique. Quant à Button, les choses empirent encore lorsqu'il écope d'une pénalité "drive through" pour vitesse excessive dans les stands. Loin, loin devant lui, Schumacher (Ralf !), Rosberg et Kovalainen se battent pour la 7ème place, et bientôt pour la 6ème car Kubica rentre aux stands au ralenti, alors qu'il était 4ème : dommage.

Au 37ème tour, un Rosberg en pleine forme a enfin raison de son compatriote au prix d'une manoeuvre risquée mais impeccable. Kovalainen a plus de soucis, à tel point que le pilote Renault effectue un tête-à-queue, perdant une place au profit de Massa, qui continue sa remontée en entrant dans les points à la 8ème place, lui qui n'est pas concerné par la seconde vague de pitstops.

Heidfeld est encore le premier à s'arrêter au 39ème tour. L'Allemand semble assuré de la quatrième place. Raikkonen, toujours leader, se permet le luxe de forcer encore la cadence avant son propre arrêt, au point de signer un incroyable chrono de 1'25"235 ! Aucun pilote ne pourra s'approcher à moins d'une seconde de ce temps. Kimi stoppe au 41ème tour et repart à moins de 10" des McLaren, c'est dire sa domination. Hamilton ravitaille bientôt lui aussi et Alonso, peut-être un peu vexé de se voir devancer par son rookie d'équipier, force la cadence pendant une paire de boucles. L'Espagnol est récompensé : il ressort devant Lewis après son propre arrêt.

Plus loin, les autres pilotes font leur maximum, pas toujours avec succès. Webber est parti en tête-à-queue... à l'entrée des stands, Kovalainen (qui a de nouveau retardé son arrêt jusqu'au 47ème tour), est surpris de temps à autre dans un bac à gravier, ce qu'il l'éloigne de la zone des points. Barrichello, lui, sauve à peine l'honneur de Honda en dépassant de manière autoritaire un Sato moins brillant qu'hier mais convaincant tout de même, sur la "petite" Super Aguri. Déjà beaucoup trop tard pour espérer marquer.

Le Japonais n'a pas fait d'histoire, et tant mieux car les dépassements ne sont pas aisés avec la limitation des tours moteur, ce qui force les pilotes à prendre des risques. Forcément, il fallait que ça se termine mal un jour, et ceux qui en feront les frais seront Wurz et Coulthard. Cause : une attaque osée de l'Ecossais, sauf que cette fois, Wurz n'a rien laissé passer. A vrai dire, on doute qu'il se soit rendu compte de la manoeuvre avant de voir une Red Bull lui passer sur le capot. Double abandon.

Dans la zone des points, les positions sont figées, sauf pour la 5ème place, détenue par Fisichella, mais convoitée par Massa, plus rapide d'au moins une seconde au tour que le pilote Renault. Mais le Transalpin va tenir bon jusqu'à l'arrivée, idem pour Trulli qui résiste à Kovalainen. Mais l'un et l'autre sont hors des points.

Pour Kimi Raikkonen, pas de souci. Le Finlandais remporte le premier GP de la saison, après 58 tours bouclés sous une pression toute relative. Kimi ne pouvait pas espérer de meilleurs débuts avec Ferrari. Son rival Alonso est lui aussi un homme heureux avec une 2ème place méritoire. McLaren peut avoir le sourire, d'autant que son débutant Hamilton, en montant sur la troisième marche du podium, réalise une très grande performance pour ses débuts en F1.

Heidfeld, discret comme toujours mais efficace, est 4ème, il devance Fisichella dont les employeurs pouvaient difficilement attendre mieux, tant l'écart entre la R27 et les voitures de tête est important. L'Italien a en tout cas éclipsé son partenaire Kovalainen, qui intègre avec peine le top 10. Massa, 6ème, peut avoir des regrets, tandis que Rosberg et Schumacher, eux aussi ont vraisemblablement tiré le meilleur de leur machine et en sont récompensés.

Si l'ordre du championnat pilotes est identique au classement du GP, c'est McLaren qui prend la tête chez les constructeurs avec 14 points, une unité devant Ferrari et déjà 9 de plus que BMW et 10 de mieux que Renault. Williams, 5ème, et Toyota, 6ème, se partagent les derniers points, Honda, Super Aguri, Red Bull, Toro Rosso et Spyker rentrant bredouilles.
Sainz remporte sa première victoire dans une course assez mouvementée Sainz remporte sa première victoire dans une course assez mouvementée
3 juillet 2022
La piste est sèche pour le départ et les pilotes adoptent des stratégies de pneus différents, Verstappen est en tendres tandis que les Ferrari par...


Sous la pluie, Sainz signe sa première pole en Angleterre Sous la pluie, Sainz signe sa première pole en Angleterre
2 juillet 2022
Il pleut légèrement à Silverstone pour la séance qualificative et la pluie est bien présente depuis le début du week-end, ce qui a pas mal pertu...


Présentation du Grand Prix de Grande-Bretagne Présentation du Grand Prix de Grande-Bretagne
30 juin 2022
Ce week-end le cirque de la F1 arrive là où tout a débuté : en Grande-Bretagne à Silverstone. Temple de la F1, ce Grand Prix sera acquis à la...


Oscar Piastri sera-t-il le seul rookie en 2023? Oscar Piastri sera-t-il le seul rookie en 2023?
25 juin 2022
La saison 2022 avance lentement mais sûrement et déjà les rumeurs sur les transferts pour 2023 vont bon train. 12 pilotes ont déjà leur contra...


Verstappen résiste à Sainz et s'impose au Canada Verstappen résiste à Sainz et s'impose au Canada
19 juin 2022
Le soleil est bien de la partie à Montréal et c'est sur une piste sèche que les monoplaces vont s'élancer pour la 9ème manche de la saison. Ve...


Verstappen signe la pole au Canada devant Alonso Verstappen signe la pole au Canada devant Alonso
18 juin 2022
Le Grand Prix du Canada revient après 2 ans d'absence dû au coronavirus. Verstappen s'est imposé dans les 2 premières séances d'essais libres ...


Grand Prix du Canada Grand Prix du Canada
15 juin 2022
Ce week-end, c'est le retour de la F1 sur l'Ile Notre Dame à Montréal pour le Grand Prix du Canada sur le circuit Gilles Villeneuve. 2 ans d'abse...


Doublé pour RedBull, 0 pointé pour Ferrari en Azerbaïdjan Doublé pour RedBull, 0 pointé pour Ferrari en Azerbaïdjan
12 juin 2022
Le soleil est toujours au beau fixe en Azerbaïdjan, comme depuis le début du week-end. Le départ est donné et Perez prend le dessus sur Leclerc...


Leclerc signe la pole à Baku Leclerc signe la pole à Baku
11 juin 2022
Les pilotes s'apprêtent à disputer la séance qualificative en Azerbaïdjan sur le circuit de Baku aux virages très serrés. Perez et Leclerc se...


Grand Prix d'Azerbadjan Grand Prix d'Azerbadjan
9 juin 2022
Ce week-end, la F1 débarque à Bakou pour un Grand Prix qui s'avère souvent très spectaculaire. Dépassements, incidents, rebondissements, l'histoi...


Plus de news>>
Raikkonen mène le GP d'Australie de bout en bout!
Sources : Nextgen-Auto.com Motorsport | Motorsport.com | Stats F1 | F1.com


© Super F1 | R. HERMAN - 2004-2022 - Tous droits réservés. | Partenaires | Contact