Super F1
facebook twitter favori

Raikkonen renoue avec la victoire en France


Posté le 1 juillet 2007 - 00:00 par Toby Ratantely

images/22085.jpg Les incertitudes météorologiques sont sur toutes les lèvres : pluie ou pas pluie ? A l'heure du départ, si les nuages gris sont bien présents au-dessus du circuit, la piste est parfaitement sèche. Ce qui n'est pas pour plaire à Alonso, qui devra sortir la grosse attaque pour pouvoir doubler.

D'ailleurs, l'Espagnol est le seul des ténors à s'élancer en pneus tendres au moment du départ. Départ qui se fera sans Sutil, qui a calé à l'entame du tour de formation, mais qui démarrera des stands. A l'extinction des feux, Felipe Massa garde l'avantage, mais derrière, Raikkonen prend un excellent départ et avale Hamilton avant même le premier virage. Dans ce même virage, Davidson accroche Liuzzi, qui part en tête-à-queue avant de venir se heurter sur... Davidson. Double abandon. A l'épingle d'Adélaïde, Alonso attaque Trulli qui freine très tard pour résister. Trop tard même puisqu'il accroche Kovalainen qui doit laisser filer tout le peloton. Pire encore, il doit regagner les stands pour réparer et se retrouve dernier à plus de 40" de Sutil : voilà sa course bien compromise... Jarno a quant à lui abandonné dans son stand.

On avait l'habitude de voir Alonso et Hamilton en découdre en tête de course, mais aujourd'hui, ce sont bien Massa et Raikkonen qui se bagarrent à coups de meilleurs temps. Au fil des tours, Massa creuse petit à petit l'écart sur son équipier, à raison d'environ 0"2 au tour comme c'était le cas en qualif. Hamilton suit d'assez près le Finlandais, mais Kubica et Fisichella, 4ème et 5ème, sont vite largués par le trio de tête. Alonso, 7ème, est englué dans le peloton : après avoir doublé Rosberg de manière autoritaire, il se retrouve derrière Heidfeld qui se montre intraitable. Fernando attaque à l'intérieur, à l'extérieur sans succès.

Alors que la pluie menace toujours, après 10 tours, Massa compte environ trois secondes et demie d'avance sur Raikkonen, qui garde une marge juste suffisante (1"5) pour ne pas être menacé par Hamilton. Mais la domination des Ferrari prend toute sa dimension quand, dès le 16ème passage, les mécaniciens McLaren se préparent en vue d'un ravitaillement. Et même deux puisque Hamilton et Alonso stoppent à une vingtaine de secondes d'intervalle, ce qui n'empêche pas l'exécution parfaite des deux ravitaillements. La première Ferrari, celle de Massa, attend jusqu'à la 20ème boucle avant de passer par son box : 8"4 d'arrêt. Kubica et Fisichella l'imitent dans le même tour. Raikkonen, qui avait accusé jusqu'à 5" de retard sur Massa dans le premier relais, force la cadence pendant trois tours avant de stopper : en gagnant encore 0"4 pendant l'arrêt, il repart à deux secondes de Massa. Le duel se profile... Dans ce même 23ème tour, Heidfeld a aussi ravitaillé et est reparti devant Fisichella, et devant Alonso ! Tout est à refaire pour l'Espagnol.

Avant même de s'attaquer à Nick, Fernando doit encore prendre le dessus sur ancien coéquipier, et celui-ci ne lui facilite pas la tâche. A plusieurs reprises dans l'épingle d'Adélaïde, les deux voitures se retrouvent côte à côte, et finalement l'Espagnol prend l'avantage. A ce moment-là, Fisico se retrouve à portée de fusil de la Honda de Button, qui n'a toujours pas stoppé (il s'arrêtera au 32ème tour) et qui roule sur un bon rythme. Reste un gros morceau en la personne de Heidfeld pour Alonso. Au 34ème tour, la McLaren déboîte avant la chicane du Nurburgring... et réussit une manoeuvre de dépassement sensationnelle sur la BMW, qui a dû couper pour éviter l'accrochage.

Mais Alonso est alors rattrapé par la faible quantité d'essence qui se trouve dans son réservoir, tout comme son équipier. Hamilton s'arrête pour la deuxième fois au 37ème tour, et la rapidité de l'arrêt met en pleine lumière la stratégie à trois ravitaillements de l'Anglais. Alonso stoppe dans le tour suivant, mais embarque de l'essence pour plus de 30 boucles : c'est donc son dernier arrêt. En tête de course, on s'apprête aussi à stopper chez Ferrari, alors que l'écart est remonté à environ 3" entre Massa et Raikkonen. Le premier rentre au 43ème tour : 9" d'arrêt, c'est long ! Et Raikkonen attaque tant et plus. L'écart monte jusqu'à deux secondes au tour, alors que Massa se rapproche d'un groupe de retardataires. 46ème tour : Raikkonen ravitaille en 7"4 ; la messe est dite, la voiture n°6 remonte en piste devant la n°5.

Dès lors les positions des Ferrari semblent figées, et cela se voit dans les temps au tour des F2007 qui augmentent de plus d'une seconde pour leur troisième relais. Ils peuvent se le permettre car Hamilton, revenu à moins de 10" des voitures rouges, stoppe pour la 3ème fois au 52ème tour. Il reste 3ème, avec une bonne avance sur Kubica, toujours bon 4ème. Et Alonso ? La situation de l'Espagnol a encore empiré pendant la deuxième vague de pitstops, car Heidfeld et Fisichella, en retardant leur ultime ravitaillement, sont ressortis une nouvelle fois devant la McLaren du champion du monde en titre. Fernando, en pneus durs, se retrouve donc coincé à nouveau derrière Fisico, en pneus tendres. Jamais Alonso ne pourra reprendre l'avantage.

Kimi Raikkonen remporte donc sa première victoire depuis Melbourne à l'occasion de ce GP de France. Avec la deuxième place de Massa, forcément déçu, Ferrari réalise un excellent coup au championnat constructeurs puisque l'écart avec McLaren tombe de 35 à 25 points. Hamilton limite toutefois bien les dégâts : il signe nouveau podium qui, à mi-saison, le place 14 points devant son plus proche poursuivant au championnat pilotes. Le Britannique réussit le petit exploit de renforcer son statut de favori au sortir d'une épreuve difficile pour son équipe. Kubica, pour son retour, confirme sa belle forme avec une très bonne 4ème place. Conjuguée à la 5ème de Heidfeld, elle permet à BMW de creuser l'écart sur Renault au classement général. L'équipe française doit se contenter des trois points rapportés par la 6ème place de Fisichella, car Kovalainen était bien trop retardé pour espérer marquer (15ème). La pilule est bien plus amère pour Alonso qui, en terminant 7ème, concède encore 4 unités à son équipier-rival et voit les deux pilotes Ferrari regagner dangereusement du terrain (50 points contre 47 à Massa et 42 à Raikkonen). Enfin, Jenson Button redonne l'espoir à l'équipe Honda en arrachant le point de la 8ème place, en devançant notamment la Williams de Rosberg. L'équipe de Nick Fry ouvre enfin le score et s'installe à la 9ème place du championnat. C'est encore un rang et trois points de moins que Super Aguri... Cette dernière, ainsi que Williams, Red Bull, Toro Rosso (les deux teams de Dietrich Mateschitz auront encore une fois été décevants), et Spyker rentrent bredouilles d'un GP finalement totalement sec.
Une stratégie brillante qui permet à Hamilton de gagner Une stratégie brillante qui permet à Hamilton de gagner
9 mai 2021
Lewis Hamilton a remporté son 98ème succès après avoir signé sa 100ème pole la veille. Et tout cela grâce à une brillante stratégie de son é...


Hamilton franchit le cap des 100 poles à Barcelone Hamilton franchit le cap des 100 poles à Barcelone
9 mai 2021
Et de 100! Lewis Hamilton a signé un nouveau record historique hier en Espagne en s'octroyant sa 100ème pole. Q1 Les Williams et les Haas so...


Grand Prix d'Espagne Grand Prix d'Espagne
5 mai 2021
Ce week-end, nous nous retrouvons, à Barcelone et plus précisément sur le circuit de Montmelo pour la 4ième manche de la saison et le Grand Prix d...


Hamilton remporte la bataille au Portugal Hamilton remporte la bataille au Portugal
2 mai 2021
Les Mercedes s'élancent en première ligne et sont équipés de pneus mediums, tout comme les RedBull et Sainz. Bottas et Hamilton s'élancent par...


Les Mercedes s'élanceront devant les RedBull au Portugal Les Mercedes s'élanceront devant les RedBull au Portugal
1 mai 2021
Les Mercedes ont repris leur domination au Portugal et s'élanceront en première ligne devant les 2 RedBull. Q1 Les Alfa Romeo signent les pr...


Le Grand Prix du Canada est remplacé par la Turquie Le Grand Prix du Canada est remplacé par la Turquie
28 avril 2021
C'est désormais officiel: le Grand Prix du Canada n'aura pas lieu pour la 2ème année consécutive. Bien que le gouvernement canadien gère bien ...


Grand Prix du Portugal Grand Prix du Portugal
28 avril 2021
Ce week-end, le grand cirque de la Formule 1 débarque au Portugal et plus précisément sur le circuit de Portimao dans le désert de l’Algarve. ...


Des batailles à différents niveaux Des batailles à différents niveaux
21 avril 2021
Après seulement 2 courses, on peut déjà voir se dessiner une hiérarchie parmi les pilotes et écuries. C'est l'occasion de faire le point ensemble...


Plusieurs pénalités tombent à Imola Plusieurs pénalités tombent à Imola
18 avril 2021
Les commissaires ont eu du boulot après la course et les multiples incidents, ce qui modifie le classement de la course. La pénalité la plus ét...


Verstappen s'impose en patron à Imola Verstappen s'impose en patron à Imola
18 avril 2021
La pluie s'est invitée en Italie, ce qui remet toutes les stratégies en question. La plupart des pilotes ont chaussée les pneus intermédiaires,...


Plus de news>>

Raikkonen renoue avec la victoire en France
Sources : Nextgen-Auto.com Motorsport | Motorsport.com | Stats F1 | F1.com


© Super F1 | R. HERMAN - 2004-2021 - Tous droits réservés. | Partenaires | Contact